L’homme sans talent

L’HOMME SANS TALENT, par Yoshiharu Tsuge (Ego comme x (Angoulême), 2004)

Manga paru pour la première fois au Japon en 1987, traduite pour la première fois en français, c’est l’histoire d’un homme dans le Japon des années 1960, Sukezô Sukegawa, ancien auteur de BD, qui tente de trouver un métier pour faire vivre sa famille. Mais n’y parvenant pas avec son commerce de pierres ramassées dans la rivière, il devient inutile, sans talent, « une larve » comme l’appelle son fils… Rien d’humoristique donc dans ce volume, mais plus de pitié pour le personnage principal, qui se lance dans des commerces irréalistes et non-rentables (jusqu’au commerce des cheveux pour guérir du cancer). Il ne parvient pas à trouver sa place dans la société. Pas de grands drames, pas de rebondissements, on est plutôt dans de la « tranche de vie ».

Pour tout dire, ça se lit assez bien, le dessin en noir et blanc est bien, original, ni trop simple ni trop compliqué (style années 1950-60), mais il ne faut pas être dépressif pour lire l’homme sans talent, car ça ne remonte pas le moral !! L’homme sait dans quelle situation il se trouve, sans emploi et avec une épouse agressive envers sa situation, mais il ne tente pas de se prouver qu’il est capable de quelque chose, il a tendance à rester dans sa situation précaire, il semble presque s’y complaire, il paraît résigné. Pas très encourageant à vrai dire !

Non répertorié sur le site BD du CNDP, ce manga est néanmoins d’un niveau lycée, je pense.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s