Le combat ordinaire, tome 1

LE COMBAT ORDINAIRE, tome 1, par Manu Larcenet (Dargaud, 2003)

Marco, photographe en mal d’inspiration ayant choisi de quitter la ville pour la compagne, vient comme toutes les semaines chez son psy. Célibataire, il redoute les visites chez ses parents, son père commençant à perdre la tête et sa mère le considérant comme un petit enfant. Seules les soirées composées de rigolades et de pétards avec son frère lui font oublier le silence de sa petite maison. Son chat (prénommé Adolf car il est méchant) ne lui facilite pas la vie, mais un jour, blessé, il va permettre à son maître de rencontrer la jolie Emilie, vétérinaire, et de rompre avec la vie solitaire.

L’histoire est simple, mais efficace. Cette tranche de vie est à la fois drôle, émouvante, quelque peu angoissante… et ça se lit véritablement très bien. C’est une réflexion personnelle sur la solitude, l’envie de rien, la vie en couple… Tout s’enchaîne bien, les moments qui font rire ou sourire succèdent à ceux plus émouvants.  Le dessin est typique de Manu Larcenet, reconnaissable à (presque) trois kilomètres. Pas de détails, mais un trait simple, rond, qui nous insère directement dans l’histoire. Bref, rien à redire, c’est top !!!

C’est le début d’une série de 4 tomes.
Conseillé à partir de 15 ans par le site BD du CNDP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s