Le combat ordinaire, tome 2 : les quantités négligeables

LE COMBAT ORDINAIRE, tome 2 : LES QUANTITÉS NÉGLIGEABLES, par Manu Larcenet (Dargaud, 2004)

Marco a retrouvé Emilie et la présente à ses parents. Il apprend alors que son père est atteint de la maladie d’Alzheimer. Son envie de faire de la photo revient, et il choisit comme sujet les anciens collègues de son père, au chantier naval. Il y découvre des changements parmi les ouvriers. Il parvient même à décrocher une galerie parisienne pour exposer ses clichés. Emilie le persuade de trouver une nouvelle maison. Joies et malheurs se mélangent dans la vie de notre héros…

Les sujets sont graves : la mort, la maladie, le racisme. Mais la façon d’aborder ces thèmes, tristes, émouvants ou angoissants, qui alternent avec de francs moments de rigolade, rend la lecture toujours aussi agréable. Le dessin est toujours aussi bien, coloré juste ce qu’il faut. On se voit vraiment impliqué dans la vie de Marco, même si elle est finalement assez ordinaire. A ne pas manquer donc !!

A partir de 15 ans pour le site BD du CNDP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s