La solitude des nombres premiers

LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS, par Paolo Giordano (Points, 2010)

https://i0.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/2/5/9782757817520.jpgAlice et Mattia se rencontrent au lycée. Chacun a une particularité : Alice, anorexique, boîte depuis une chute à ski, et Mattia a des tendances morbides, il s’automutile souvent depuis qu’il a perdu sa soeur jumelle handicapée alors qu’ils étaient enfants. Le fil entre les deux ados, devenus adultes, va toujours perdurer, même si chacun va faire sa vie…

J’avais choisi ce livre pour plusieurs raisons : le titre, accrocheur (pourquoi des mathématiques dans un titre) mais qui ne semble pas en lien avec l’image de la couverture (une main ouverte), et aussi parce que j’avais décidé de trouver un roman étranger. La solitude des nombres premiers nous vient d’Italie (où d’ailleurs il a reçu l’équivalent du Goncourt français), et c’est le premier roman d’un doctorant en physique théorique… On comprend un peu mieux la présence des maths, et plus généralement des sciences. En effet, on trouve dans le roman des termes parfois incompréhensibles quand on n’est pas dans un domaine scientifique… mais ça se lit bien, plutôt très bien même !! Bref, une bonne lecture, avec ces deux histoires en parallèle, dans lequel le récit n’est pas larmoyant, ni trop optimiste ou pessimiste… La fin est d’ailleurs assez surprenante !

Quelques avis choisis sur la blogosphère : le goût des livresa girl from earthcharlie bobine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s