Romans jeunesse

Comment (bien) rater ses vacances

COMMENT (BIEN) RATER SES VACANCES, par Anne Percin (Rouergue, coll. DoAdo, 2010)

https://i0.wp.com/www.images-chapitre.com/ima2/original/737/34306737_7046793.jpgMaxime a dix-sept ans et une petite sœur de 9 ans et demi quelque peu collante… Lorsque leurs parents leur proposent de passer leurs vacances pendant une randonnée en Corse, les deux se liguent pour éviter ces vacances en famille. Pendant que sa sœur est envoyée en colonie, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère, à quelques kilomètres de chez lui. Au départ, tout est normal, il passe du temps avec sa grand-mère, l’aide à cueillir des cerises pour son eau-de-vie… Puis un jour, elle fait un grave malaise. Maxime appelle le Samu, et c’est là que démarre réellement le roman : Maxime va se retrouver dans une drôle de situation, liée à un malentendu. En effet, sa grand-mère partie aux urgences, il est « enfermé dehors » et doit passer par une fenêtre pour rentrer. La maison donnant dans la rue, il est observé par des passants et l’un d’entre eux appelle la police, croyant avoir affaire à un cambriolage ! Maxime est donc emmené par les policiers, pendant un certain temps, jusqu’à ce que les forces de l’ordre croient à son histoire… Maxime va devoir ensuite tenir la maison de sa grand-mère en son absence, tout en lui rendant visite à l’hôpital proche..

Voici un roman avec un titre un peu spécial… C’est un roman bourré d’humour et de références en tout genre (musique, films, séries tv, réseaux sociaux…). Il est complètement dans l’air du temps (mais risque d’être dépassé d’ici 10 à 15 ans ?).

J’ai eu quelques problèmes à rentrer dans ce roman, car outre le fait que l’histoire met un peu de temps à démarrer, deux problèmes techniques m’ont quelque peu dérangée : la taille des caractères, trop petite donc trop serrée à mon goût, mais aussi le fait que ce soit imprimé un peu de travers dans les premières pages… Finalement ça se résorbe ensuite (ou alors ça ne m’a plus dérangée !^^). Une fois ces désagréments passés, le roman est vraiment intéressant : on est à la place de Maxime, qui décrit ses journées seul, doit se débrouiller pour toutes les choses du quotidien et n’arrive pas à joindre ses parents partis sur le GR20… Maxime est vif, plein de répartie, mais aussi cultivé (il suffit de voir les titres qu’il a dans sa playlist (ou fighting list) regroupés à la fin du roman (les White Stripes, Police, Gorillaz, mais aussi Gainsbourg, Vian, Polnareff, James Brown…). Cet éclectisme m’a plu, c’est un bon point positif de ce roman ! Même si une intrigue vient se rajouter sur la fin du roman, qui n’était pas spécialement obligatoire, car elle n’est pas exploitée complètement, le roman est bien. Tout se précipite sur la fin, le style d’écriture est dynamique, fluide, c’est donc une lecture à ne pas manquer !!

Le premier chapitre est à lire sur le site de l’éditeur.

Des avis sur ce roman : l’émission « les enfants des livres » sur France Info, les librairies Sorcière, le blog de Cathulu et celui de Radicale.

A partir de 12 ans selon le site de littérature jeunesse Ricochet.

L’auteur a son propre site, très bien fait.

3 réflexions au sujet de “Comment (bien) rater ses vacances”

  1. Tiens tiens… Ca me dit vaguement qqch ! lol ! Je n’avais pas remarqué que les premières pages étaient écrites de travers, je vérifierai quand l’élève qui l’a emprunté me le rendra !
    Moi j’ai bien aimé, j’ai trouvé le style original, et ca fait du bien !

    J’aime

    1. Ça met quand même un peu de temps à démarrer, ou alors c’est que j’avais la tête ailleurs ! Mais après, c’est bien, j’ai bien ri avec les aventures de Maxime !! ^^

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s