Retour au collège

RETOUR AU COLLÈGE, par Riad Sattouf (Hachette Littérature, coll. La fouine illustrée, 2005)

https://i0.wp.com/media.leslibraires.fr/media/attachments/large/6/8/3/001068683.jpgReportage dans un collège parisien aisé, par un dessinateur de bandes dessinées qui a été quelque peu traumatisé par son passage au collège une dizaine d’années auparavant… Après avoir essayé de contacter plusieurs établissements, il atterrit dans un collège où d’après le principal, on n’entend pas beaucoup de « n…. ta mère ». Il va se fondre parmi les élèves, suivre les cours avec eux, les observer, les questionner aussi… et finalement essayer de faire passer son obsession pour le collège…

Voici un album que j’avais repéré depuis assez longtemps à la bibliothèque (avec une couverture jaune, difficile d’être discret dans le rayonnage). J’avais lu beaucoup de bonnes critiques à l’encontre de cet album, et bien après l’avoir lu, je peux dire que je suis déçue. J’ai trouvé ça plat, ça manque de rythme, c’est finalement une succession de portraits dess élèves, où l’auteur décrit le beau-gosse de la classe, celui qui est détesté de tous, la fille qui ne pense qu’aux garçons… C’est rempli de clichés et ça ne m’a pas apporté grand-chose… Je n’ai pas pris de plaisir à cette lecture, peut-être aussi parce que le collège, ça me rappelle le cadre dans lequel je suis tous les jours : finalement j’y suis retournée au collège, moi aussi ! Je n’ai pas forcément reconnu les élèves que je cotoie tous les jours, ce n’est pourtant pas un public bien différent, mais je n’ai pas été touchée par cette histoire, qui m’a rarement tiré un sourire… Etrange impression donc… Heureusement que l’album n’est pas trop long (94 pages), car je commençais à m’ennuyer ferme sur la fin.

Concernant le dessin, je n’ai pas été plus emballée que ça, il est en noir et blanc, sans nuances entre les deux couleurs, et le trait est assez simple, descriptif, pas spécialement attirant sans pour autant être repoussant. A noter aussi qu’il n’y a pas de cases définies, et que les dessins ne sont pas tous de la même taille entre les différentes planches, donc parfois cela peut paraître un peu brouillon, mais ça ne dérange pas la lecture finalement.

Non mentionné sur la base BD du CNDP, je dirais à partir de 13 ou 15 ans (difficile à déterminer je trouve)

On en parle sur les blogs : Blog-o-noisettes, Mes contemplations et mes digressions, Madmoizelle, Je ne sais pas choisir, Chroniques de l’invisible.

Publicités

3 réflexions sur “Retour au collège

  1. Belzaran 13 octobre 2011 / 08:03

    Cette BD ressemble plus à reportage qu’à une histoire. En effet, il y a un côté un peu brouillon.

    J'aime

    • caro 13 octobre 2011 / 13:51

      J’ai trouvé que ça faisait très descriptif, sans plus… Bref, je n’ai pas été convaincue.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s