Rosalie Blum, tome 2 : haut les mains, peau de lapin !

ROSALIE BLUM, tome 2 : HAUT LES MAINS, PEAU DE LAPIN !,par Camille Jourdy (Actes Sud BD, 2008)

https://i1.wp.com/media.leslibraires.fr/media/attachments/large/8/5/7/000759857.jpgSuite du tome 1. Suite des aventures de Rosalie Blum, une femme sans âge suivie par un coiffeur célibataire à la vie assez morne. Dans ce tome, l’histoire commence chez Aude, une jeune fille qui s’avère être la nièce de Rosalie. Elle vit en colocation avec un homme bizarre qui veut monter des spectacles mais n’a pas le sou, et elle n’ose pas dire à ses parents qu’elle a arrêté la fac. Avec ses amies et suite à la demande de sa tante qui a remarqué qu’elle était suivie, elle va suivre le coiffeur, et découvrir les éléments de sa vie. La détective privée occasionnelle va se prendre au jeu de la filature, aidée par Rosalie qui trouve cela amusant, au point qu’elle va le rencontrer dans son salon.

Voici la suite d’un album que j’avais trouvé lent et avec peu d’actions. Et bien là le rythme n’est pas plus rapide. Au départ j’ai été perdue par les personnages, je me suis demandée s’il s’agissait bien de la suite de l’histoire, ne voyant ni Vincent ni Rosalie apparaître. Et à un moment aussi, je me suis demandée si l’histoire se passait des années après le tome 1 : il y aurait eu une grande ellipse et on retrouverait le fil de l’histoire de Rosalie via sa nièce, bien des années plus tard. Et bien non il n’en est rien, Rosalie revient après quelques dizaines de pages, à la même époque que le premier tome. Et finalement au fil du récit (et surtout à la fin où là c’est flagrant), on se rend compte que les tomes 1 et 2 se passent en parallèle, et que finalement chacun observe l’autre… (c’est bien le point qui donne un peu envie de lire la suite, pour voir leur rencontre). Concernant l’histoire, je n’ai pas spécialement accroché, j’ai trouvé que l’auteur part trop dans tous les sens, et que l’histoire du colocataire fauché (qui ramène des femmes à poil dans l’appartement) n’apporte vraiment pas grand-chose… Je ne vois pas l’intérêt de cet aspect de l’album. Sinon le dessin est sympa mais sans plus, parfois assez naïf sans pour autant être inintéressant. Bref, pas trop d’action dans cet album, ni dans les vies mornes des protagonistes. Je pense terminer la trilogie si je trouve la fin à la bibliothèque, mais je ne reste que moyennement convaincue par l’intérêt de cette série…

Non mentionné sur la base BD du CNDP, mais je dirais à partir du lycée.

On en parle sur les blogs : Chez Lorraine, La culture se partage, Chaplum, Cathulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s