BD historique

Malgré nous, tome 2 : Ostfront

MALGRÉ NOUS, tome 2 : OSTFRONT, par Thierry Gloris (scénario) et Marie Terray (dessin), (Quadrants, coll. Boussole, 2010)

https://i0.wp.com/static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/3/0/2/0/9782302012738FS.gifSuite du tome 1. Louis l’alsacien enrôlé malgré lui dans la Wehrmacht (armée allemande de 1935 à 1945) se retrouve envoyé sur le front russe, alors que l’opération Barbarossa a commencé face aux soviétiques. Là-bas, il est témoin des pires exactions commises sur les populations civiles (considérées comme des Untermenschen [sous-hommes], et va vivre dans un camp d’entraînement de SS, avec d’autres français engagés dans les forces nazies. Il connaît aussi le froid russe et les conditions de vie déplorables.

Voici la suite d’un album qui m’avait bien plu. J’aurais bien fait de le relire avant de commencer ce second volume, car il y a finalement pas mal de liens entre les deux. Cela m’aurait permis de me rappeler plus facilement qui est le fameux Conrad qui ne peut pas « encadrer » Louis. Cet album est difficile pour plusieurs raisons : la période historique n’est pas simple, ce n’est pas un récit facile à aborder et il faut être suffisamment concentré pour lire et comprendre l’histoire de Louis. Le jeune homme raconte pourquoi il ne se sent pas concerné par cette guerre, qu’il ne veut pas mourir loin des siens et comment il compte faire pour survivre à ce conflit qui le dépasse. La mort est pourtant omniprésente dans cet album : il y a des scènes de guerre, de combat entre SS et armée russe, des scènes de torture. Il y a aussi pas mal de mots allemands utilisés pour rendre le récit encore plus réaliste, et tous ces mots sont traduits en bas de page, c’est bien pratique pour comprendre. Enfin, le récit permet aussi d’en savoir plus sur les Français enrôlés dans la Wehrmacht (plus ou moins volontairement) et c’est un aspect souvent méconnu de cette période noire.

Le dessin quant à lui est toujours aussi agréable à regarder, très travaillé, avec un certain nombre de gros plans. Les personnages font toujours aussi réalistes, et les couleurs (qui font parfois un peu passées) correspondent bien à l’ambiance bien peu joyeuse de l’époque. Bref, c’est un bon album pour aborder le sujet de la seconde guerre mondiale de façon différente.

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur le web : La BD en bulles, Sceneario.

Voir le blog de Marie Terray.

Quelques planches sur le site de l’éditeur.

2 réflexions au sujet de “Malgré nous, tome 2 : Ostfront”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s