BD fantastique, BD jeunesse

Arthur Minus, tome 1 : l’école des mutants

ARTHUR MINUS, tome 1 : L’ÉCOLE DES MUTANTS, par David de Thuin (Casterman, 2002)

https://i0.wp.com/img.bd-sanctuary.com/bds/big/arthur-minus-bd-volume-1-simple-25552.gifArthur est un petit garçon qui vit en lisière de forêt avec ses parents et sa grande sœur Géraldine. Les deux enfants se rendent à pied à l’école, en ville, et pour Géraldine, Arthur est un paysan, un fermier, car il aime habiter dans cet endroit un peu à l’écart. Il aime aussi retrouver ses amis, dont Jean-Yves (oui, oui !) son meilleur ami qui l’initie à utiliser un vieux pistolet à fléchettes transformé. Un jour, des nouveaux arrivent dans sa classe : Mickaël, Gwénaël et Raphaël. Ils ont la peau verte et ne sont pas bien bavards, au contraire à la récré, ils accaparent le ballon et menacent les autres élèves. A part ça, ça ne semble choquer personne. Le lendemain dans la cour, Jean-Yves n’est plus pareil. Il ne sait plus dire que « oui » et « non », aux questions d’Arthur. Aidé par Pascale, Arthur mène l’enquête. Ce changement serait-il dû à l’arrivée des trois nouveaux ?

Cet album est clairement jeunesse, le trait est simple, sans fioritures, et les couleurs sont vives, pas toujours très réalistes, mais collent bien au scénario fantastique et aux personnages loufoques (le concierge et la directrice de l’école, particulièrement déjantés). L’histoire est du registre fantastique, avec les trois monstres déguisés en humains. Le scénario est assez bien mené, même si on se doute de la fin de l’histoire. Il y a tout de même quelques surprises lors du dénouement, où tout se relie. Le trait est assez expressif pour qu’on puisse distinguer l’enfant « normal » de l’enfant « manipulé » (avec des yeux ronds et blancs). Il y a aussi une pointe d’humour, avec l’homme d’entretien. Par contre, les prénoms des personnages ne sont pas très « actuels » (Jean-Yves, Pascale, Rosina… ça ne s’entend plus trop dans les cours de récréation !), mais mis à part ce défaut, cet album, léger, est tout de même sympa, même s’il n’est pas non plus indispensable.

A partir de 7 ans d’après l@BD.

On en parle (peu) sur Internet : Eric17.

Voir le site de David de Thuin.

Cet album participe au challenge « à la découverte des prénoms », lancé par Capocapesdoc.

https://i0.wp.com/a395.idata.over-blog.com/2/24/31/24/Mes-Images-5/challenge-a-la-decouverte-des-prenoms-3.jpg

4 réflexions au sujet de “Arthur Minus, tome 1 : l’école des mutants”

    1. J’avoue, c’était un peu fait exprès… !! ^^
      As-tu vu que j’ai fait une page sur le blog, regroupant les titres qui participent à ton challenge ? Je peux aussi indiquer les liens sur ton blog si tu veux.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s