La famille

LA FAMILLE, par Bastien Vivès (Delcourt, 2012, coll. Shampooing)

https://i0.wp.com/ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.r87.cf1.rackcdn.com/attachments/large/9/4/7/001170947.jpgSituations de vie familiale, avec un père dessinateur de BD ou vendeur de housses de caravane, une fille adolescente qui aime sortir, un fils qui se pose beaucoup de questions… Certaines scènes sont déconcertantes, la première par exemple : le jeune garçon demande à son père ce qu’est une turlutte, ce dernier lui répond franchement et demande à son fils s’il veut une bière et une cigarette. La mère ne semble pas choquée plus que ça et leur demande de sortir pour fumer… Cela donne un peu l’ambiance de cet album, bien éloigné du politiquement correct. Il y a aussi une scène lors du dîner, où la fille est collée à son portable, et où le père lui dit clairement ce qu’il en pense. Une autre où la fille doit sortir en boîte et le père la prévient de ce qu’il l’attend… Autant dire que les paroles du père sont souvent orientées sous la ceinture…

Reprise sous forme d’album (format manga) de strips publiés au départ sur le blog de l’auteur, sur le thème de la famille. D’autres albums sont sortis sur d’autres thématiques (« la blogosphère », « la guerre », « l’amour », « la bande dessinée »…). Le dessin de Vivès est reconnaissable, simple mais réaliste. Bref, agréable pour un album de ce genre. C’est souvent cruel, parfois méchant, mais souvent très vrai et très drôle tout de même. L’auteur a une vision particulière, grinçante, de la famille, c’est assez surprenant après avoir lu Le goût du chlore (que je n’avais pas aimé) et Polina (qui m’avait réconcilié avec son style). Je ne m’attendais pas à ça, mais je ne suis pas déçue du tout, c’est un humour que j’aime bien, à petites doses. C’est noir, ce n’est pas le monde des Bisounours et ce n’est pas conventionnel. Vous voilà averti, voilà un album qui bouscule les conventions !! A ne pas mettre entre toutes les mains.

A partir de 15 ans selon l@BD, qui précise tout de même « pour public averti ».

On en parle sur les blogs : Cannibale lecteurs, Sans connivence, Criti[k]ons.

Consulter « Comme quoi« , le blog de Bastien Vivès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s