Scandale au château suisse

SCANDALE AU CHÂTEAU SUISSE, par Benedetto Giacomo (B. Jacques books, 2004)

https://i0.wp.com/www.bedetheque.com/Couvertures/Couv_147257.jpgQuelque part en Suisse, dans un château, un prince et son valet se font face. Le prince ayant faim demande qu’on lui prépare un soufflé. Le laquais part alors au village, mais ne va pas trouver de soufflé… Il va tenter de proposer autre chose à son maître, mais cela va faire scandale…

J’ai continué ma lecture des albums de Benoït Jacques, conseillés par une de mes collègues. Et là, voici un album de Benedetto Giacomo, l’homonyme italien de Benoît Jacques ! Je n’avais pas fait le rapprochement tout de suite ! Scandale au château suisse est un album en petit format, de 60 pages, où comme pour les autres albums, le texte est à gauche et le dessin à droite, en crayonné. L’ingéniosité de l’album réside dans le fait que le texte comporte beaucoup de sons en « s », ce qui donne un texte bien difficile à lire à l’oral : « celui-ci si chic dans son costume en satin, qui suce sa chibouque assis sur son siège en lisant Voici, c’est le prince ». Mais bon, on est prévenu dès le début, sur le rabat de la 2ème de couverture, avec une phrase « à chuchoter six fois sans chuinter » : « si Charles prend la mouche, Serge se fait sonner les cloches »… Drôle dès le début.

Le texte contient de belles descriptions imagées : à un moment, le laquais croise « un civet vivant », « il sort une sorte de sabre traditionnel au manche rouge, acéré comme un rasoir, qu’il déplie »… Il y a même la censure d’une image violente, remplacée par une planche piochée au hasard dans Universalis (et bien sûr n’ayant aucun lien avec le thème : les machines de mise en sachet de soja chez les chinois manchots de Mandchourie !!) Vous l’aurez compris, cet album est déjanté, comme tous ceux de Benoît Jacques d’ailleurs. Ca part parfois dans tous les sens, surtout sur la fin, et c’est très drôle ! Il y a même une morale à la fin, et l’auteur s’adresse aux lecteurs (ou aux écoutants selon les cas). Ce n’est pas l’ouvrage de Benoît Jacques que je préfère, mais il est tout de même très bien fait !!

On en parle sur le web : Mediathèques de l’Ile Saint-Denis, Lu-Cie and co, et une rencontre avec l’auteur par la Joie par les livres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s