Le fantôme de Sarah Fisher

LE FANTÔME DE SARAH FISHER, par Agnès Laroche (Rageot, 2011, coll. heure noire)

https://i2.wp.com/ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.r87.cf1.rackcdn.com/attachments/large/0/6/3/000946063.jpg1850, en Angleterre. Sarah Fisher est une jeune fille orpheline, qui vit dans une structure pour jeunes filles, dirigée par une vieille femme acariâtre. Un jour d’hiver, partie se promener seule, elle tombe de la falaise, et finit sa vie sur les rochers en contrebas. Elle se « réveille » sous la forme d’un fantôme, sa peau est transparente. Rencontrant Lord Fletcher qui lui explique la nouvelle situation, elle choisit de retourner dans le monde des vivants pour trouver qui l’a poussée, car elle se souvient avoir aperçu une silhouette. Ensuite, une fois son meurtre résolu, elle pourra rejoindre le monde des fantômes, avec ses nombreuses fêtes.

Voici un court roman policier et fantastique, qui se passe dans l’Angleterre victorienne. Le lecteur est mis aux côtés de l’héroïne Sarah, et suit avec elle son enquête. L’histoire est bien mené, on croit aux coupables que Sarah désigne tour à tour. Les adultes ne semblent pas bien clairs, et finalement, c’est un autre secret que Sarah et son amie humaine Jézabel vont découvrir. On abandonne l’histoire du meurtre pour passer à des disparitions, et c’est habilement amené. La fin n’a pas convenu à certains élèves, qui auraient aimé en savoir plus, et ne s’attendaient pas à une telle fin. Moi cela ne m’a pas dérangé, j’ai aimé le style d’écriture de l’auteur. Tous les éléments dont elle parsème le récit se recoupent à la fin, assez étonnante, même si on se doute à quelques chapitres de la manière dont va se terminer l’histoire, à cause des incohérences relevées par Sarah et le policier. Les chapitres sont courts, et contiennent parfois quelques mots un peu ardus pour les élèves, mais ce n’est pas dérangeant. Enfin, j’ai aussi aimé l’épilogue, touchant. Bref, c’est un bon petit roman jeunesse, qui ne se lit pas mal. A conseiller aux lecteurs au début du collège.

A partir de 12 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Hleroy, Zoebkira, Le refuge de Cheyenne

Ce roman est sélectionné dans de nombreux prix littéraires jeunesse : Les Incorruptibles (niveau CM2-6ème), Prix Arcourt des collégiens, prix Vendée’Lire,

Nombreuses pistes pédagogiques et de lecture possibles : Académie de Clermont, Les incorruptibles.

Publicités

2 réflexions sur “Le fantôme de Sarah Fisher

    • Caro 3 avril 2013 / 22:19

      Oui, ça arrive parfois, dernièrement j’ai aussi mis sur ce blog « les années blanches » et « l’été où je suis né ». Je me suis remise (un peu) aux romans…
      Et pour le challenge, je n’y avais pas pensé, à vrai dire, car je m’étais dit que je ne mettrais que des bandes dessinées pour ton challenge… Ca ne m’avait même pas effleuré l’esprit ! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s