Nous ne serons jamais des héros

NOUS NE SERONS JAMAIS DES HÉROS, par Frédérik Salsedo, Olivier Jouvray et Greg Salsedo (Le Lombard, 2010, coll. Signé)

https://i2.wp.com/ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.r87.cf1.rackcdn.com/attachments/large/1/9/6/000631196.jpg

Michaël, dit Mick, a une petite trentaine d’années, pas de boulot fixe ni de petite amie… Sa vie est vraiment peu palpitante, et va être bousculée par un coup de fil de son père : sa grand-mère vient de décéder. Avec sa soeur, bourgeoise un brin excentrique, il se rend à la sépulture, et retrouve son père qu’il n’avait pas vu depuis plusieurs années. Ce dernier n’a pas changé, toujours aussi acariâtre. Quelques temps plus tard, le père rappelle le fils et lui propose de l’accompagner pour un tour du monde, pour l’assister. En effet, le père est physiquement diminué depuis un accident de la route qui a tué sa femme, la mère de Mick, 25 ans plus tôt. Après réflexion, le fils accepte d’accompagner son père. Les voilà partis pour une virée autour de la planète : La Réunion, Mayotte, New-York, San Francisco, Vietnam, Inde, Maroc, Finlande. Ils retournent sur les lieux où lui et sa femme sont allés, et c’est l’occasion pour le père de raconter des épisodes de son passé. Au départ, Mick est très peu curieux, très renfermé. Au fil des voyages, il va s’ouvrir et découvrir des facettes méconnues de son père… Ce tour du monde va changer sa propre vie.

Superbe album que ce « nous ne serons jamais des héros » ! J’ai adoré cet album, tant le scénario que le dessin et les couleurs, et j’ai eu du mal à le refermer une fois les 88 pages terminées. C’est plein de sensibilité, il y a aussi des moments avec de l’humour (accentué par certains visages un peu exagérés, mais qui passent très bien dans l’histoire), les paysages sont magnifiques. On est comme le fils, un peu triste de ne passer que très peu de temps à chaque endroit, car à chaque fois, le père ne fait qu’effleurer ses souvenirs d’un lointain passé avec sa femme, et choisit de repartir vers une autre destination.  On sent au fil de l’album qu’il y a quelque chose qui cloche chez le père, et on s’interroge sur les vraies raisons de ce voyage. On se demande pourquoi entre lui et son fils il y avait si peu de contacts, et pourquoi là, pendant le voyage, le père se dévoile peu à peu. J’ai aimé le fait que le fils s’intéresse plus à son père et à sa mère disparue, car au début de l’album il est vraiment mou et assez inintéressant. Il ne se pose pas de questions, n’est pas curieux… et c’est le voyage qui va le réveiller, le révéler pourrait-on dire. J’ai aussi aimé le fait que ce ne soit pas qu’un voyage entre les deux hommes, pas seulement une histoire de famille et un voyage initiatique, mais qu’il y ait une histoire d’amour, même brêve pendant l’album. Même si ça fait peut-être un peu cliché, ça permet de ne pas enchaîner les différentes destinations à la suite, et ça permet de sortir du huis-clos entre les deux hommes. Petite chose bête enfin : j’ai aussi aimé le fait que les dialogues en anglais ne soient pas traduits, même s’ils ne sont pas bien compliqués à comprendre. Cela permet de rester dans l’histoire, et ça ne cloche pas du tout. Bref, avec un scénario très bien construit, un dessin adéquat et de magnifiques couleurs, tous les ingrédients sont réunis pour faire un très bel album, à mettre entre toutes les mains !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Chroniques de l’invisible, Bulles et onomatopées, Lire au jour le jour, Le grenier de Choco

Le site de Greg Salsedo, qui a fait la couleur, est à visiter, tout comme le blog du dessinateur Frédérik Salsedo.

Publicités

2 réflexions sur “Nous ne serons jamais des héros

  1. yaneckchareyre 5 mai 2013 / 22:08

    Ah oui, je l’aime beaucoup cet album. Tellement que je l’ai offert à mon propre père.

    J'aime

    • caro 6 mai 2013 / 23:26

      Et qu’en a-t-il pensé ? Ca lui a plu ? C’est une de mes meilleures lectures de ces derniers mois, je pense.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s