Far away

FAR AWAY, par Maryse Charles, Jean-François Charles et Gabriele Gamberini (Glénat, 2011)

Martin Bonsoir est un chauffeur routier qui circule sur les routes du Canada et des Etats-Unis sans plus les regarder. Un jour d’automne, alors que la neige s’invite sur la route vers la Tuque au Québec, il tombe en panne dans un virage. Il choisit alors de partir à pied vers St Christophe, à 4 kilomètres de là. Mais au bout d’une demi-heure, alors que le froid est de plus en plus poignant, il tombe sur une maison, où une femme prénommée Esmé l’accueille et l’héberge pour la nuit. Mieux, connaissant le mode de fonctionnement des trucks,elle l’aide à repartir, mais avant, elle lui demande de l’accompagner vers sa destination, l’Arizona. Elle rêve de voir le grand Canyon. S’en suit alors un road-movie, où les deux personnages vont quelque peu se découvrir, et où une amitié amoureuse va se nouer, parmi les paysages grandioses nord-américains…

Voici une BD dont Yaneck a parlé il y a un mois ou deux sur son blog, et l’ayant aperçue au CDI, je l’ai empruntée et lue pendant ces vacances. J’ai adoré cet album pour ses paysages, magnifiques, gigantesques. Ca m’a rappelé mes vacances au Québec il y a presque deux ans maintenant, car l’ambiance de l’album est tout à fait réaliste (en plus, on s’était arrêtés à la Tuque !). Bref, ça donne vraiment envie de repartir là-bas ! Les dessins sont particuliers mais très agréables, style peinture. Les gros plans sont magnifiques, très réalistes, presque des photos redessinées. Les paysages sont très colorés, montrant la diversité de l’Amérique du Nord. Un vrai guide touristique ! On sentirait presque l’odeur des arbres dans cette histoire qui commence bien au départ. Puis, au fil des cases, on se doute qu’Esmé cache quelque chose, que cette femme a vécu des choses graves, quand elle parle de son mari et de son fils au passé. Puis la fouille involontaire du sac par Martin ajoute encore un indice. Bref, le scénario est assez vite trouvé, mais j’ai aimé lire cette histoire de 144 pages et me laisser embarquer par l’aventure de ces deux voyageurs solitaires. Un très bon moment de lecture !

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir du lycée.

On en parle sur les blogs : SambaBD, Chroniques de l’invisible, Liratouva-Mango, Les chroniques de Madoka.

Le début de l’album sur le site de l’éditeur.

Publicités

4 réflexions sur “Far away

  1. yaneckchareyre 5 mai 2013 / 23:20

    Moi je n’avais pas deviné le twist final. J’avoue, j’étais complètement pris dans l’histoire alors que ce genre de gars n’est pas vraiment ma tasse de thé.

    J'aime

    • caro 6 mai 2013 / 23:24

      Après avoir lu « Nous ne serons jamais des héros », j’ai trouvé des points communs entre les deux histoires : pourquoi vouloir partir en voyage comme ça, loin, avec quelqu’un qu’on connaît très peu ? Qu’est-ce que ça cache ?
      J’ai adoré cet album, l’ambiance, le dessin… mais pour un album sur le Québec, je ne suis peut-être pas très objective !! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s