La décision

LA DECISION, par Isabelle Pandazopoulos (Gallimard jeunesse, 2013, coll. Scripto)

La Décision

Louise est une très bonne élève de terminale S, jolie et très appréciée de ses camarades. Un jour en cours de maths, elle demande à sortir. Aidé de Samuel le délégué, elle se rend aux toilettes. Là, Samuel se rend compte que sa camarade s’est évanouie, elle ne répond plus à ses appels, et du sang s’écoule à travers la porte. Il va donc chercher de l’aide. Le proviseur arrive, et trouve la jeune fille inanimée, avec un bébé sur le ventre… Elle a accouché seule. Il va devoir annoncer la nouvelle aux parents de la jeune fille. Ses amis ne savent pas ce qui lui est arrivé. Louise non plus ne sait pas d’où vient ce petit garçon qu’elle n’a pas désiré… Pire, elle jure à ses parents qu’elle n’a jamais couché… Alors d’où vient Noé ? Et comment Louise va-t-elle faire avec le nouveau rôle qu’elle doit endosser sans jamais y avoir été préparée ?

Pour une fois, j’ai acheté ce roman (246 pages), convaincue par les nombreux billets positifs que j’avais pu lire sur la blogosphère. Et bien, je n’ai pas regretté une seule seconde, ce roman se dévore !! J’ai été emportée par l’écriture vraiment réaliste, très dynamique. J’ai beaucoup aimé le fait qu’à chaque chapitre, on ait la vision d’un des protagonistes de l’histoire, avec le niveau de vocabulaire adéquat (selon qu’il s’agisse d’un adulte ou d’un ado). L’histoire est très bien menée, car finalement la parole de Louise n’apparaît qu’assez tardivement dans le récit, et on n’a les visions que de ses proches. Même si l’histoire qui arrive  Louise paraît assez irréaliste, on est dans le même questionnement que tous les personnages ? Comment a-t-elle eu cet enfant ? On se doute bien de quelque chose, mais la résolution de l’énigme est assez inattendue, et l’auteur distille des indices de réponse d’une façon très lente, pour nous amener sur de fausses pistes. C’est donc un récit très bien mené, à plusieurs voix. J’ai juste trouvé qu’il y avait un petit creux lorsque Louise décide de garder son fils et de l’élever dans une structure pour jeunes mères célibataires, mais le rythme reprend ensuite, et la fin est vraiment surprenante… La décision est un texte qui sonne très réaliste, c’est impressionnant comment un tel roman a pu me transporter ! Il s’agit seulement du second roman de l’auteur, à suivre donc… !

A partir de 14 ans selon Ricochet-jeunes.

On en parle (vraiment beaucoup) sur les blogs : Mes lectures de l’imaginaire, Romans entre deux mondes, La bibliothèque de Noukette, Les livres de Mélisande, Les riches heures de Fantasia, Petites madeleines

Publicités

Une réflexion sur “La décision

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s