Abélard, tome 1 : la danse des petits papiers

ABÉLARD, tome 1 : LA DANSE DES PETITS PAPIERS, par Renaud Dillies et Régis Hautière (Dargaud, 2011)

Abélard est un petit poussin très naïf qui vit dans sa campagne, avec ses amis canards et oiseaux. Il aime pêcher et jouer aux cartes. Sa vie s’écoule, paisible, lorsqu’il rencontre un jour une jolie jeune fille oiseau qui se prénomme Epilie. Avec ses amis, elle est en vacances dans une maison au bord de l’eau. Abélard est séduit par Epilie qui le remarque à peine. Il va alors tout faire pour retrouver celle dont il est tombé amoureux, quitter son arbre et son marais, pour partir à la rencontre du vaste monde, et aller en Amérique…

Cet album est le premier d’un dyptique qui fait partie du top BD des blogueurs. Je pensais au départ avoir affaire à un album jeunesse, le sujet était gentil, les dessin tout en rondeurs, plein de tendresse, le propos poétique… Et bien finalement, pour moi cet album n’est pas destiné aux plus jeunes, car il montre que finalement le monde n’est pas si rose que ça, en partant de chez lui, le candide Abélard est confronté à la méchanceté, au racisme, à la violence… Le petit héros est touchant et émouvant par sa candeur et ses questions dignes d’un enfant, avec en plus ses proverbes tirés de son chapeau chaque matin. Cela donne un peu à réfléchir. Le dessin contribue à mettre en avant le héros dans des teintes toujours claires (alors que ceux qui ne lui veulent pas de bien sont dans des teintes foncées). Le choix des animaux n’est semble-t-il pas aléatoire, on repère de suite qui est méchant et qui ne l’est pas. Le trait est agréable, j’ai aimé les hachures sur certaines cases, qui donnent un aspect original au dessin. J’ai aussi aimé la page avec le plan, et ses jeux de mots, page  qui donne l’impression d’un interlude et participe à l’ambiance de l’album. Bref, une bonne découverte pour un album vers lequel, je pense, je ne serais jamais allée de moi-même ! Heureusement que j’ai déjà emprunté la suite !

A partir de 10 ans selon l@BD, 16 ans selon Dargaud.

On en parle sur les blogs, chez Soukee, Les lectures de Marion, Majanissa, Chroniques de l’invisible

Publicités

10 réflexions sur “Abélard, tome 1 : la danse des petits papiers

  1. Kikine 9 août 2013 / 02:44

    Héhé, moi je n’ai pas aimé les hachures …
    J’en parlais sur mon blog mercredi 🙂

    J'aime

    • caro 9 août 2013 / 15:14

      J’ai trouvé original le fait d’utiliser les hachures. Tu as trouvé que ça fonçait trop le dessin ? Je vais de ce pas sur ton blog… 🙂

      J'aime

    • caro 9 août 2013 / 16:51

      Oui, le 2ème tome est plus fort que le 1er, et j’ai été étonnée de la fin, que j’aurais espérée plus joyeuse…

      J'aime

    • caro 24 août 2013 / 01:20

      Je ne connais pas Betty Blues… Il va falloir que je me penche là-dessus… ^^

      J'aime

  2. Violette 25 août 2013 / 15:18

    moi aussi je suis fan! et il est temps que je lise le 2 !

    J'aime

    • caro 26 août 2013 / 14:49

      Et moi il est temps que je le chronique sur ce blog car je l’ai déjà lu…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s