Voyage aux îles de la désolation

VOYAGE AUX ÎLES DE LA DÉSOLATION, par Emmanuel Lepage (Futuropolis, 2011)

Carnet de voyage d’Emmanuel Lepage dans l’hémisphère sud, mais en terre française, dans les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises). Avec son frère photographe et une amie journaliste, il embarque sur le Marion Dufresne pendant un mois. En dessins, souvent en noir et blanc, il retrace la vie de cette communauté particulière constituée de scientifiques, de marins, de techniciens spécialisés, de touristes et d’ « officiels » (un sénateur et le préfet des terres australes)… Il se rend sur Kerguelen, sur Crozet, à Port-aux-Français, sur l’île Saint Paul… et en profite pour aussi faire bon nombre de portraits, ainsi que des dessins des paysages et des animaux dont il croise la route.

J’ai beaucoup aimé cet album qui retrace un mois dans des contrées hostiles. A travers les yeux et les impressions d’Emmanuel Lepage, on a vraiment l’impression de suivre la vie de l’équipe des TAAF. L’auteur alterne les cases travaillées, et les dessins sur le vif, crayonnés, parfois sur des doubles pages. Les dessins au crayon ou au fusain sont magnifiques, et les couleurs lorsqu’il y en a, sont belles, souvent en aquarelle mais pas uniquement. J’ai aimé le fait que l’auteur raconte les détails de la réalisation de ses dessins (les gobelets d’eau qui tombent à cause du vent, le manque de temps pour terminer correctement ses esquisses… On sent que l’auteur s’est vraiment documenté sur le sujet, j’ai aimé les passages où il retrace l’histoire de certaines parties des Taaf (la prise du territoire par Kerguélen de Trémarec au 18ème siècle, la concession des frères Boissière à Kerguelen et la chasse à la baleine, les survivants de l’île St Paul), car j’ai trouvé ça très instructif sur ces territoires lointains et assez inconnus. Voyage aux îles de la désolation est vraiment un très bel album, qui permet de voyager vraiment loin tout en restant dans son fauteuil. L’auteur parvient véritablement à faire passer ses émotions, ses interrogations, ses découvertes dans son magnifique carnet de voyage sur ces terres particulièrement inhospitalièresn avec aussi parfois une touche d’humour bienvenue. Mon coup de cœur du moment !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Îles lointaines, Lecturissime, La bibliothèque de Noukette, Le blog du petit carré jaune, Chroniques de l’invisible, D’une berge à l’autre

Voir sur le site de François Lepage, frère de l’auteur, des photos prises lors de ce même voyage : très intéressant ! 

Le début de l’album est à lire sur Digibidi. 

Publicités

6 réflexions sur “Voyage aux îles de la désolation

  1. Kikine 18 août 2013 / 16:51

    J’ai beaucoup aimé aussi mais moins que « Un printemps à Tchernobyl ». Il reste que je suis vraiment admirative du travail de Lepage. je suis tombé sous le charme

    J'aime

    • caro 19 août 2013 / 16:00

      Pas lu « un printemps à Tchernobyl », pas encore… Je ne connaissais pas le travail d’Emmanuel Lepage, mais j’ai adoré, et compte bien lire ses productions… Ca rallonge encore un peu ma Pal, mais bon… ^^

      J'aime

  2. Severine libold 9 novembre 2013 / 22:28

    Merci.
    Au fil des pages j’ai vribé. Ma respiration était plus rapide ou quelque fois coupée.
    Merci.
    Pour m’avoir fait éprouvé aussi intensément ce bout du monde.
    Cette humanité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s