Rouge tagada

ROUGE TAGADA, par Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini (Gulf Stream éditeur, 2013)

Alex entre en 4ème D, et au début de l’année ne parle pas avec tous les camarades de sa classe. C’est grâce au théâtre qu’elle va faire la rencontre de Layla. Elles vont devenir les meilleures amies du monde, et faire beaucoup de choses ensemble. Elles aiment particulièrement manger des bonbons ensemble, vous savez les fameuses fraises sucrées… Tout se passe bien, les deux sont inséparables. Sauf qu’Alex est de plus en plus attirée par Layla. Ce n’est que lorsque Layla va tomber amoureuse d’un garçon que cela va déraper… Alex est jalouse, voudrait l’exclusivité de son amie, mais va tout de même accepter la demande de son amie : l’embrasser, pour voir ce que ça fait, et s’entraîner avant le jour J avec son amoureux…

Voici un album d’un petit éditeur de Saint Herblain, à côté de Nantes. Je l’avais repéré en librairie à sa sortie en début d’année (avec une telle couverture, ça peut se comprendre !), mais le dessin à l’intérieur ne m’avait pas plus inspiré que ça. Il est vrai qu’il est assez simple, presque enfantin. Mais il correspond finalement bien à cette histoire, on pourrait presque imaginer au départ que c’est l’héroïne qui a dessiné son journal intime. Je pense que le dessin plairait aux collégiennes, les couleurs étant vives et travaillées. Il n’y a pas tant de texte que ça, parfois des pages avec seulement des cases de dessin, sans bulle ni cartouche. J’ai trouvé l’album trop court (72 pages seulement) et sa fin trop abrupte, mais finalement cet album n’est qu’une petite partie de la vie de l’héroïne. C’est une façon sensible d’aborder les sujets des premiers émois amoureux et de l’homosexualité chez les adolescents. Bien fait, léger (avec les fraises Tagada) mais avec un sujet grave. Bref, je ne regrette pas du tout cette lecture très ado ! Je pense même à la faire acheter par le CDI…

Non mentionné sur la base l@BD, mais Ricochet le conseille à partir de 13 ans.

On en parle sur les blogs : Petites madeleines, Sous le feuillage, Les riches heures de Fantasia, Noukette, d’une berge à l’autre

Extrait à lire sur le site de l’éditeur (cliquer sur la case « lire quelques extraits »)

Interview des deux jeunes auteurs à lire sur Madmoizelle.

Voir aussi le blog et le site internet de Charlotte Bousquet, ainsi que le blog et le site internet de Stéphanie Rubini

Publicités

4 réflexions sur “Rouge tagada

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s