Louca, tome 1 : coup d’envoi

LOUCA, tome 1 : COUP D’ENVOI, par Bruno Dequier (Dupuis, 2013)

Louca est un ado assez malchanceux : il est maladroit, paresseux et amoureux de Julie mais incapable de le lui dire. Son petit frère a fait de lui son grand héros, mais Louca se rend bien compte qu’il n’est pas bon pour grand-chose. Même au foot, il n’est pas doué. Il aimerait changer les choses, mais ne sait pas vraiment comment faire. Un jour  (ou plutôt une nuit), il rencontre un fantôme dans son lycée. Il s’agit du beau et intelligent Nathan, l’ancien capitaine de l’équipe du lycée. Celui-ci n’est visible que de Louca, et il va l’aider à s’améliorer. Ce coach va, entre autres, lui apprendre le foot pour pouvoir plaire aux filles…

 J’avais découvert cet album l’hiver dernier dans une preview chez un de mes libraires BD, et comme mon budget bandes dessinées s’est rétréci depuis un certain temps, j’ai abandonné l’idée de l’acheter. Mais par chance, ma bibliothèque l’a depuis peu et j’ai donc pu emprunter cet album à la couverture attractive. Globalement, j’ai passé un bon moment de lecture, même s’il y a des petites choses qui m’ont dérangée. Vous verrez cela plus bas, commençons d’abord par les points positifs. L’histoire est sympathique et originale : un ado malchanceux tel Gaston Lagaffe va être aidé par un fantôme pour intégrer l’équipe de foot du lycée, et ainsi pouvoir épater sa belle dont il est éperdument amoureux. Le dessin est très agréable, dynamique. Il faut dire que le scénariste-dessinateur est issu du monde de l’animation, ce qui fait qu’il arrive vraiment bien à faire bouger sur le papier ses personnages. Les dialogues sont enlevés et plein d’humour, il n’y a pas un moment de pause dans le récit. Le personnage de Lucas, anti-héros par excellence, est attachant, et les situations dans lesquelles il se trouve pris font souvent rire ou sourire. L’auteur met plein d’informations dans ce premier tome, et cela donne envie de connaître la suite : en effet, pourquoi Nathan est-il devenu un fantôme ? Pourquoi Louca est-il le seul à le voir ? Louca va-t-il réussir à séduire la belle Julie ? Cerise sur le gâteau : les couleurs sont très agréables, et semblables à celle d’un bon dessin animé. Bref, cet album contient beaucoup d’aspects positifs, mais ma chronique n’est pas finie, car il y a des éléments qui m’ont dérangée…

En effet, il y a pour moi un gros point négatif qui m’interroge sur le fait de mettre cet album à disposition ou non des collégiens : ce sont certains préjugés et raccourcis faciles, misogynes parfois. Au collège, on essaie d’inculquer aux élèves des valeurs de respect et d’égalité entre les garçons et les filles (ce qui n’est pas gagné), et cet album-là a parfois une fâcheuse tendance à voir les filles sous un angle bien particulier qui ne me plaît pas du tout. Je m’explique à travers deux scènes : p. 46 et 48, Nathan le fantôme se rend compte que les filles ont terminé leur entraînement de volley-ball (ben oui ça doit être un sport de fille, alors que le foot c’est un sport de garçon… Déjà ça commence mal! ^^) et donc comme personne ne peut le voir, il va se rendre dans les douches avec elles, et en ressortir un peu plus tard tout baveux d’envie… Deuxième extrait de l’histoire qui m’a fait horreur : p. 66 et 67, Nathan, encore une fois, joue de son statut d’invisibilité pour regarder sous les jupes des filles, car ce qui l’intéresse, ce sont les poitrines et les fesses des filles, que le dessinateur n’a pas omis de dessiner en trois cases sur un tiers de la page ! Bref, cet album (que j’ai bien apprécié et dont j’ai pourtant trouvé bon nombre de points positifs) ne prône pas spécialement l’égalité entre les sexes et a quelques relents de misogynie qui me font m’interroger sur l’achat ou pas pour les collégiens… J’aimerais bien savoir si j’ai été la seule à voir cet aspect-là ou pas (je tiens à préciser que je ne suis pas militante féministe, mais que pour moi l’égalité est importante tout de même). N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire.

A partir de 10 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Blog-o-noisettes, Mister Emma, La virgule enchantée, Des livres & dix filles, A saute-livres

Le début de l’album est à lire sur Iznéo.

La page Facebook de la série.

Cet album participe au challenge « à la découverte des prénoms », lancé par Capocapesdoc.

La bande annonce de l’album :

Publicités

Une réflexion sur “Louca, tome 1 : coup d’envoi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s