Trésor

TRÉSOR, par Lucie Durbiano (Gallimard, 2008, coll. Bayou)

A Paris, dans les années 1950. Une jeune femme nommée Christine s’éprend de Jean, un étudiant de son père fameux professeur d’université et archéologue. Mais en réalité, Jean et sa vraie petite amie Simone ne cherchent que les parchemins qui leur permettraient de trouver le trésor de Rennes-le-Château. Le professeur d’ailleurs en détient un. Michel, l’assistant du professeur, est embarqué lui aussi dans l’aventure par Simone, qui lui fait croire qu’elle est amoureuse de lui, pour lui demander de voler le parchemin et utiliser ses talents de déchiffreur de parchemin…

Voici un album choisi un peu au hasard à la bibliothèque, pour ses couleurs vives, et son auteur que je ne connaissais pas. Je trouvais la couverture très girly et assez intrigante : Trésor, serait-ce le nom de la jeune fille à la robe rouge ? Ou s’agirait-il d’autre chose, un véritable trésor à dénicher ? Bref, je suis partie avec une impression assez positive sur cet album, ne sachant pas à quoi m’attendre. J’ai globalement passé un bon moment de lecture, j’ai aimé le côté désuet des prénoms et de certaines situations (Simone et Michel : « – Vous conduisez, j’espère ? – Hélas non – C’est fâcheux, moi non plus »). Le scénario est original, le personnage de Michel qui se fait avoir en beauté est assez drôle et fait en même temps pitié tellement il est naïf. Le personnage de Christine, fille unique prenant soin de son père et fana de mathématiques, est assez étrange, tellement elle est fleur bleue : elle est totalement séduite par Jean et annonce très rapidement son mariage alors que lui n’est pas au courant, elle se donne à lui très rapidement aussi, et ne remarque même pas Michel qui pourtant fait tout pour lui plaire… On comprend rapidement qui sont les « méchants » dans l’histoire, et la dessinatrice arrive à nous faire changer d’avis sur la fin de l’histoire qui est d’ailleurs assez simple. La résolution de l’énigme est un peu trop facile à mon goût, mais bon, des histoires qui finissent bien ou presque, ça fait quand même plaisir. Par contre au niveau du dessin, j’ai trouvé ça assez plat, les personnages ne se sont pas spécialement animés, ils sont plutôt restés figés. Les couleurs sont assez vives, agréables à l’œil, lumineuses. Les décors sont trop peu développés, on a le plus souvent de petites cases partagées entre portrait et bulle. Trésor est une lecture légère et rétro qui se lit bien, mais il ne faut pas en attendre plus. C’est juste un bon petit moment d’évasion.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Hop BD, Les lectures de Céline, Blogalire, Les jardins d’Hélène

Les premières planches sur le site de l’éditeur.

Cet album a fait partie de la sélection 2009 du festival d’Angoulême.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s