Le monde de Milo, tome 1

LE MONDE DE MILO, tome 1, par Richard Marazano et Christophe Ferreira (Dargaud, 2013)

Milo est un petit garçon qui vit seul dans un village loin du tumulte du monde. Trois vieilles dames, qu’il appelle ses tantes, l’aident pour sa nourriture. Un jour, il trouve dans le lac près de sa maison un poisson d’or, le place dans une bassine et le nourrit, et celui-ci grossit à vue d’oeil. Des personnages étranges, un à tête de crapaud et l’autre bien masqué rôdent aux alentours, à la recherche de quelque chose. Milo délivre une jeune fille capturée dans un sac, qui allait être dévorée par la créature à tête de crapaud, et c’est elle qui va l’aider à comprendre que l’objet de la convoitise des deux affreux est le poisson d’or qu’il garde jalousement chez lui. Il va falloir que les deux jeunes amis relâchent le poisson d’or dans le lac et qu’ils s’enfuient… Ils vont découvrir un autre monde, de l’autre côté du lac, avec de drôles d’habitants, où une bataille entre le bien et le mal fait rage…

Voici le premier tome d’un diptyque. J’ai eu une drôle d’impression lors de sa lecture. Je n’ai pas été spécialement emballée, car l’histoire est assez bizarre. La rencontre avec la jeune fille ne fait pas crédible. J’ai trouvé ça assez longuet, surtout les dialogues entre les deux jeunes gens, qui n’apportent pas fois pas grand-chose à la structure de l’histoire. Une fois les deux héros dans l’autre monde, un personnage enfin agréable apparaît : la petite fille naïve, qui dès le départ se prend d’amitié pour Milo. Cela donne un coup de pep’s à l’histoire, mais globalement, je n’ai pas trouvé le scénario spécialement dynamique. Le dessin est réaliste, parfois volontairement flouté, avec des couleurs claires pour représenter notre monde et des couleurs plus ternes pour l’autre monde. Le trait n’est pas désagréable, mais je n’ai pas eu de coup de cœur. Après coup, j’ai fait des petites recherches sur le web, et j’ai trouvé que l‘éditeur indique sur son site qu’il s’agit de la transposition d’un conte chinois dans un univers européen et fantastique. Je crois que je comprends mieux pourquoi je n’ai pas compris grand chose à cette histoire ! En même temps, je pense que la lecture du second et dernier volet pourrait peut-être expliquer pas mal de choses, ce volume est sorti en septembre 2013, mais je ne suis pas certaine que la bibliothèque l’ait déjà, pour que je puisse me faire un avis complet sur cette série…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 10 ans.

On en parle sur les blogs : Butiner de livres en livres, Bulles et onomatopées, Benzine mag, Le grenier à livres de Choco

Les premières pages à lire sur Izneo.

Cet album participe au challenge « à la découverte des prénoms », lancé par Capocapesdoc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s