BD fait de société, BD historique

L’enfance d’Alan

L’ENFANCE D’ALAN, D’APRÈS LES SOUVENIRS D’ALAN INGRAM COPE, par Emmanuel Guibert (L’association, 2012, coll. Ciboulette)

Souvenirs de jeunesse d’Alan, le héros de La guerre d’Alan, récit de la 2nde guerre mondiale vue par un GI américain de 20 ans. Né en Californie en 1925, Alan Ingram Cope nous raconte son enfance, les déménagements incessants, les virées à la mer et dans sa famille, les événements familiaux importants ou pas, ses rapports avec Dieu… Il nous raconte ses grands-parents, ses parents, ses quelques amis, avec une pointe de nostalgie non dissimulée. Avec son témoignage parfois extrêmement précis, il dresse le portrait d’une Californie aujourd’hui disparue et d’une époque où tout paraissait plus simple…

Voici un album que j’ai choisi en bibliothèque, car même si je ne garde pas un souvenir très vif de la guerre d’Alan, je me suis dit que ce récit était peut-être tout autre. Et bien, oui, là il est question de l’enfance d’un homme qui a vécu pas mal de choses, somme toute ordinaires, mais à une autre époque que la notre. Malgré le fait que les anecdotes soient parfois décousues, cet album se lit très bien. J’ai eu l’impression d’entendre la voix-off d’Alan tout au long de ma lecture, et malgré que ce livre soit très bavard (il y a vraiment beaucoup de texte), il se lit tout de même bien. En fait, les dessins ne représentent pas forcément exactement le récit d’Alan, et finalement c’est un bon choix du dessinateur, cela confère une certaine sensibilité à cet album biographique. Le dessinateur interprète, choisit les éléments importants, pour faire du dessin un élément à part entière du récit, sans pour autant prendre le dessus sur ce dernier. Il alterne entre les cases très détaillées et celles très dépouillées. Les dessins, en noir, blanc et gris, sont parfois calqués sur des photos d’époque (surtout pour les portraits) et sonnent parfois très rétro. Le fait de savoir qu’il s’agit d’une histoire vraie ajoute une touche très intéressante à cet album. Bref, j’ai bien aimé lire l’histoire des premières années d’Alan, avec cet ambiance très particulière. Il paraît qu’il y aurait une suite à cet album, ce serait « l’adolescence d’Alan »… Vivement qu’il sorte !!

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : L’accoudoir, Sylire, D’une berge à l’autre, Liratouva

Interview d’Emmanuel Guibert sur cet album, à lire sur ActuaBD.

Portrait d’Alan Cope à écouter et à lire sur France Culture (émission du 29-11-2011).

2 planches à voir sur le site de l’éditeur.

Cet album a reçu le prix de la critique 2013, décerné par l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) : plus d’infos sur Actualitté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s