La guerre des Lulus, tome 1 : 1914, La maison des enfants cachés

LA GUERRE DES LULUS, tome 1 :1914, LA MAISON DES ENFANTS CACHÉS, par Régis Hautière et Hardoc (Casterman, 2013)

Dans une abbaye transformée en orphelinat pour enfants trouvés, quelque part dans le nord de la France, des enfants passent l’été. Mais nous sommes en 1914, et la guerre vient de commencer. Au départ, cela leur semble lointain, d’ailleurs les enfants ne sont pas prévenus de l’actualité. Parmi ces enfants, un groupe de 4 amis, surnommés les Lulus à cause de leurs prénoms : Ludwig, Lucas, Luigi et Lucien. Inséparables, ils vivent tout ensemble, les bons comme les mauvais moments. Alors quand l’armée allemande se rapproche, l’abbaye comme le village proche sont évacués, mais les Lulus étant partis jouer dans la forêt, ne font donc pas partie du convoi. Ne se rendant pas compte de la situation, ils profitent de la situation, jusqu’à ce que l’armée allemande s’installe à l’abbaye. Avec leur nouvelle amie Lucie, réfugiée belge, ils vont alors construire une cabane en forêt, pour attendre la fin de la guerre, totalement insouciants des dangers qui les guettent : les allemands, et bientôt le froid, la faim, l’absence de soins…

Encore un album jeunesse, mais cette fois avec quelques passages historiques. Les dessins sont superbes, on reconnaît facilement les personnages. Chaque visage est particulièrement bien croqué et loin d’être lisse. J’ai trouvé les dialogues particulièrement drôles, particulièrement celui sur les fantômes, après la première attaque proche de l’abbaye et l’erreur de prononciation de l’apocalypse. Cela est pour une bonne part dû à la naïveté des enfants, qu’est-ce que c’est frais et rafraîchissant de tels dialogues, malgré leur situation peu enviable ! L’histoire est dynamique, on suit avec plaisir et tendresse les aventures de ces garçons débrouillards et plein de répartie, en se demandant comment ça va se terminer pour eux. On se doute que ça se termine bien pour au moins un garçon, car l’histoire commence sur quelques planches à une époque plus récente. Mais on n’en sait pas plus, les auteurs ménageant le suspense…Il n’en reste pas moins que c’est de la BD jeunesse, car la guerre est représentée simplement : dans les quelques cases de combat, on a presque l’impression que ce sont des fusées du 14 juillet… En fait, c’est vraiment l’histoire des enfants qui est au centre de cet album, la guerre n’est que le contexte. L’amitié entre les enfants est très forte, le scénario insiste pas mal là-dessus, on sent une grande entraide entre eux. Parfois le dialogue est en allemand, mais pas toujours traduit sauf lorsque c’est utile pour la compréhension de l’histoire. Cela est l’occasion aussi d’aborder la 1ère guerre mondiale, sujet d’actualité en cette année 14, n’est-ce pas ? Bref, cet album permet de passer un bon moment de lecture, et je ne doute pas qu’il plaira aux jeunes lecteurs qui se retrouveront dans ces dialogues particulièrement bien écrits et dans ces personnages hauts en couleur. La fin de l’album amène à vouloir lire la suite, qui est sortie en début d’année, mais je vais attendre que ma bibliothèque se la procure (j’espère juste que c’est pour bientôt ! 🙂 )

A partir de 10 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Spatule et crayon, D’une berge à l’autre, Mille et une frasques, Samba BD, Twenty three peonies

Visiter le blog du dessinateur Hardoc.

Publicités

3 réflexions sur “La guerre des Lulus, tome 1 : 1914, La maison des enfants cachés

  1. noukette 26 février 2014 / 18:54

    J’aime énormément cette série ! Je viens de lire le deuxième tome et il est tout aussi excellent !

    J'aime

    • caro 26 février 2014 / 19:07

      J’attends le second tome en bibliothèque ! J’ai apprécié cette histoire qui met le sourire, même si je pensais au départ qu’il s’agissait d’un album historique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s