Rose Valland, capitaine Beaux-Arts

ROSE VALLAND, CAPITAINE BEAUX-ARTS, par Emmanuelle Polack, Claire Bouilhac (scénario) et Catel (dessin) (Dupuis, 2009)

Biographie dessinée de Rose Valland, célèbre pour avoir permis de préserver les collections d’art françaises pendant la seconde guerre mondiale. Travaillant au musée du Jeu de Paume à Paris, elle a soigneusement noté les transferts d’œuvres pour pouvoir ensuite les récupérer en Allemagne voire même en Union Soviétique, avec l’aide d’un soldat américain auquel elle n’accordait pas toute sa confiance au départ. Rose Valland a aussi agi pendant la guerre, en informant la Résistance des mouvements des œuvres en train, pour empêcher que des œuvres ne soient transférées vers les demeures de hauts dignitaires nazis outre-Rhin.

Cet album est un petit format, qui ne comporte que 22 pages de bande dessinée et autant pour un dossier hyperdocumenté sur la biographie de Rose Valland (une chronologie et de nombreux documents d’époque). L’histoire dessinée est très courte, un peu trop à mon goût. Elle a tendance à effleurer les faits, sans creuser. Le scénario est vraiment trop léger pour moi, j’aurais vraiment aimé en savoir plus. J’aime bien le trait de Catel (Dolor, Kiki de Monparnasse…), mais cette fois, je trouve que la couleur gâche ses dessins, en les alourdissant trop. C’est vraiment le noir et blanc qui met en valeur ses dessins, et là son talent est occulté par les couleurs. Sinon, la partie intéressante de l’album est le dossier documentaire, qui ne se centre pas sur l’épisode de la seconde guerre mondiale, mais retrace la vie de Rose Valland de sa naissance (1898) à sa mort (1980). Photos, lettres, documents officiels émaillent la chronologie très riche. Là, j’ai vraiment eu l’impression d’en apprendre plus sur cette femme courageuse. Un ouvrage donc très pédagogique, soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et l’association « la mémoire de Rose Valland« 

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Au pays des livres, Le blog de Véronique D., Chroniques d’Asteline, Mary’s colors

Voir le site de la scénariste et adaptatrice Claire Bouilhac.

Premières pages à lire sur Izneo.

Publicités

Une réflexion sur “Rose Valland, capitaine Beaux-Arts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s