Les gens honnêtes, deuxième partie

LES GENS HONNÊTES,deuxième partie, par Jean-Pierre Gibrat (scénario) et Christian Durieux (dessin) (Dupuis, 2010, coll. Aire libre)

Suite du tome 1. Philippe le cinquantenaire est devenu un grand-père heureux, toujours prêt à s’occuper de son petit-fils. Toujours à la recherche d’un vrai travail, il s’occupe comme il peut de son fils Arnaud, et choisit avec son ex-femme de l’envoyer en pension dans une école privée dans le bordelais. Il se fait aussi un nouvel ami, Robert, un libraire aimant associer ses lectures avec de bons vins. Un jour, il a une idée : on s’ennuie tellement lorsqu’on prend le TGV qu’on pourrait s’y faire coiffer. C’est ainsi qu’il devient coiffeur sur la ligne Bordeaux-Paris. Il y rencontre Camille, une jeune femme qui tient le wagon-bar, et le courant passe entre les deux… Philippe, avec son activité hors du commun, va même passer à la télé…

Un deuxième album différent du premier, car on reste quasiment uniquement sur Philippe. Son fils en pension, sa fille occupée avec son propre fils, il ne reste plus que Philippe, qui a repris du poil de la bête, a trouvé une activité professionnelle, même si au départ cela ne décolle pas. Il faut dire qu’il n’a pas de formation en coiffure, et que c’est Camille qui va lui apprendre les rudiments. Bon, j’ai trouvé cette histoire légère, parfois rigolote, mais surtout irréaliste. Devenir coiffeur sans aucune formation, devenir ‘célèbre’ peu de temps après avec cette activité, faire passer des bouteilles de vin à son ami hospitalisé pour des problèmes cardiaques… ça paraît trop gros pour être vrai. Vous l’aurez compris, j’ai donc eu un souci avec le scénario. Pourtant, je suis bon public d’habitude, mais là, je n’ai pas accroché. Sur le dessin, rien à dire de plus par rapport au premier volume, toujours aussi classique, mais pas désagréable non plus, les paysages bordelais sont jolis, mais je suis moins fan des couleurs utilisées tout au long de l’histoire. Pour finir, un truc bizarre que j’ai remarqué : sur la 4ème de couverture, on parle de l’ami comme étant Charles, mais je n’en ai pas entendu parler dans l’album, j’ai l’impression que Charles et Robert ne seraient qu’une seule et même personne…

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Colimasson, La petite bulle d’Astre, Hop BD, La mer pour horizon

Premières planches à voir sur Izneo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s