BD aventure, BD historique

Femmes en résistance, tome 1 : Amy Johnson

FEMMES EN RESISTANCE, tome 1 : AMY JOHNSON, par Régis Hautière, Francis Laboutique (scénario) et Pierre Wachs (dessin) (Casterman, 2013)

De nos jours, Eve Lemarinier vient de mourir. Après son enterrement, sa nièce retourne dans sa maison où l’attend un petit coffret. Elle l’ouvre et découvre nombre de vieux papiers, carnets et autres brochures de presse sur des femmes célèbres. Elle va ainsi découvrir la vie d’une aviatrice méconnue, Amy Johnson, exploratrice d’avant guerre (première femme à avoir relié la Grande-Bretagne à l’Australie, en 1929) qui a participé à l’effort de guerre en s’engageant dans la Royal Air Force, monde ultra masculin s’il en est….

Voici la première biographie de la série « femmes en résistance », qui sera relié par un fil conducteur : la boîte en fer qui contient des documents d’époque. Ce premier volume nous raconte la vie d’une aviatrice peu connue, qui a pourtant un destin hors du commun. Je ne connaissais pas Amy Johnson avant de lire son histoire. C’est un portrait intéressant d’une femme qui se bat pour être reconnue à l’égal des hommes dans son domaine, et ne pas être différenciée des autres pilotes de par son sexe. Au niveau de la bande dessinée, j’ai trouvé que l’histoire, même si elle est intéressante et instructive, reste trop légère à mon goût. J’aurais aimé plus de détails, car finalement je ne me suis pas sentie très impliquée dans l’histoire. J’ai trouvé les détails qui me manquaient à la suite de l’histoire dessinée, dans un dossier qui permet de réaliser que cette femme à la forte personnalité a vraiment existé. Ce dossier est un complément indispensable pour découvrir l’histoire de cette femme indépendante qui a voulu s’imposer dans un milieu exclusivement masculin, et être reconnue pour ses capacités hors du commun. Cet album est intéressant et même s’il ne me marquera pas spécialement, je trouve très bonne l’idée de lancer une série sur le thème des femmes résistantes, très dans l’air du temps. Par contre, au niveau du dessin, je suis moins convaincue : le trait est classique, mais trop lisse. Certes simple et réaliste, mais trop plat pour moi pour que je puisse être totalement conquise par cet album. Heureusement que la vie du personnage est mouvementée et donne envie de lire cet album, qui plaira sûrement aux amateurs d’histoires hors du commun…

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Grenier à livres, SambaBD, Bulles picardes, La vie des livres et d’autres choses encore, La cliothèque

Premières planches à voir sur Izneo.

Biographie complète à lire (en anglais) sur le site du Science Museum de Londres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s