Boule à zéro, tome 2 : le gang des crocodiles

BOULE A ZÉRO, tome 2 : LE GANG DES CROCODILES, par Serge Ernst (dessin) et Zidrou (scénario) (Bamboo, 2013)

Suite du tome 1. La jeune Zita est toujours hospitalisée pour sa leucémie. La vie dans le service pédiatrique se poursuit, animé par les visites hebdomadaires de Mama Kigali, une dame qui raconte à tous les présents des histoires venues de son continent, l’Afrique. Cette semaine-là, c’est l’histoire d’une petite fille africaine qui vit avec sa grand-mère et qui tombe malade. Sa grand-mère lui apprend alors que le crocodile géant qui vit dans la rivière proche aurait la queue rouge vif, et que cette dernière permettrait de guérir quiconque a touche. Alors une nuit, la petite fille se lance à la poursuite de la fameuse bestiole, et après maintes péripéties, la fillette parvient à guérir. Alors cette histoire va donner des idées à Zita et ses amis, pour essayer eux aussi de guérir de leurs maladies… Un vivarium arrive en ville, et ils vont avoir le projet de s’y rendre, pour eux aussi toucher la queue du crocodile…

Voici la suite de la série qui s’est faite un nom grâce à un sujet original  et à son angle d’approche particulier : l’humour, sans pour autant masquer la réalité de la maladie. La jeune héroïne Zita est toujours aussi vive et attachante, elle a toujours autant de répartie que dans le premier tome. J’ai tout de même trouvé cet épisode plus lent que le premier, peut-être à cause de l’absence de surprise : on connaît déjà les personnages des enfants et des médecins, mais surtout l’histoire met vraiment du temps à démarrer. J’ai été moins emballée car toute la première partie est consacrée au conte africain, et donc on ne revient vraiment à la vie des enfants du service pédiatrique que sur la seconde partie. Il n’en reste pas moins que le conte africain est bien raconté, et qu’on suit avec plaisir les aventures de Zita et ses amis. C’est assez farfelu, mais ça passe quand même. Certains dialogues sont savoureux, avec beaucoup d’humour, et permettent d’aborder divers sujets tels que le racisme, la maladie… que des sujets pas drôles que le scénariste permet de tourner en dérision. Chaque enfant a son propre caractère, sa propre maladie, et on sent une bonne ambiance entre tous, unis pour lutter contre les maux qui les rongent… Bref, un album qui pourrait paraître larmoyant, mais qui ne l’est pas du tout, car il arrive à mettre du l’humour et de la bonne humeur dans chaque case ou presque. A essayer si ce n’est pas déjà fait !

Tome non mentionné sur l@BD, mais le tome 1 est à partir de 7 ans et le tome 3 à partir de 10 ans.

On en parle sur les blogs : Quand Pauline lit, Les jardins d’Hélène, Délivrer des livres, Samba BD, Une autre histoire

Extraits à lire sur le site de l’éditeur.

Interview de Serge Ernst sur le site « La maison du cancer ».

Publicités

4 réflexions sur “Boule à zéro, tome 2 : le gang des crocodiles

  1. yaneckchareyre 27 avril 2014 / 21:14

    OUI! Je l’ai raté, mais j’ai lu le tome 3 qui est toujours dans le même état d’esprit. Une de mes séries humour préférée du moment avec Pico Bogue.

    J'aime

    • caro 28 avril 2014 / 11:19

      Une bonne série jeunesse, en effet ! Pico Bogue, je n’ai lu que le 1, pour l’instant…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s