En chemin elle rencontre… tome 3

EN CHEMIN ELLE RENCONTRE… tome 3 : les artistes se mobilisent pour l’égalité femme-homme, par un collectif d’auteurs (Des ronds dans l’o / Amnesty international, 2013)

Nouvel album militant de la série « en chemin elle rencontre », avec cette fois le thème de l’égalité entre les femmes et les hommes, après avoir parlé de la violence (tome 1) et du respect du droit des femmes (tome 2). Il s’agit donc de montrer les inégalités entre hommes et femmes, dans de nombreux domaines. On pense facilement au salaire, tellement flagrant, mais on oublie souvent que l’inégalité entre les sexes existe aussi dans de nombreux autres secteurs, par exemple dans les termes employés au masculin et au féminin, souvent bien moins flatteurs au féminin (un gars / une garce, un homme public / une femme publique). Cette inégalité se produit aussi dès la petite enfance, avec la différenciation des enfants par les adultes : distingués dès leur plus jeune âge par leur sexe, on fera plus ainsi attention à une petite fille alors qu’un garçon sera forcément plus ‘apte’ à tomber, et on donnera une poupée aux fillettes, avec tous les clichés véhiculés sur les filles par ce jouet… Les inégalités se matérialisent aussi dans la tenue vestimentaire féminine qui comporterait forcément des sous-entendus selon certains messieurs, alors que les tenues masculines ne seraient quant à elles pas porteuses de clichés sexistes…

Cet album vise à dénoncer tous les clichés qui rendent inégaux les rapports entre les hommes et les femmes et qui placent la femme dans une situation d’infériorité plus ou moins flagrante selon les situations exposées. Certains récits sont vraiment très réalistes, et on ne peut que se sentir concerné(e) par les uns ou les autres. Tout cela m’a beaucoup parlé, ce sexisme ambiant dénoncé de façon plus ou moins virulente, parfois avec un humour un peu trash, parfois de façon plus délicate. Il suffit de voir comment les ados se comportent entre eux, au collège ou au lycée, pour placer d’autres noms et d’autres visages dans les histoires de cet album. Les violences montrées envers les femmes prennent diverses formes, parfois très visibles, parfois non, et c’est cette diversité de situations qui rend l’album particulièrement intéressant. J’ai trouvé très touchante l’histoire de la femme du chirurgien, qui s’est dévouée à sa vie de famille et ne peut quitter son mari de peur de tout perdre, dépendant complètement de lui. Cette chronique de la violence économique est l’histoire la plus développée, et même si le dessin est au prime abord assez sévère, je suis bien entrée dans cette histoire d’une vingtaine de pages, qui montre un thème souvent oublié, parce que touchant la sphère privée. Les autres histoires sont plus courtes, ne font parfois qu’une planche, mais elles sont tout aussi percutantes, utilisant alternativement le réalisme ou l’humour. Des pages documentaires coupent les récits, en apportant des chiffres récents et des compléments très intéressants. Les dessins sont variés : parmi les contributeurs, on trouve Aurélie Aurita, Anne Rouvin, Christelle Pécout, Anthony Moreau, Marc-Rénier, Damien May… (liste complète ici). Je suis moins fan de certains, mais c’est seulement une question de goût. J’aime moyennement la couverture, le trait de Florence Cestac me laissant perplexe, surtout les gros nez à visée humoristique, alors que le contenu de l’album ne l’est pas. Cependant, l’idée de la carte à jouer est bien trouvée, même si elle rompt avec les portraits des deux premiers volumes de la série. Mais vous l’aurez compris, En chemin elle rencontre, c’est un album incontournable à mettre entre toutes les mains, pour engager le dialogue et surtout faire évoluer (à défaut de faire changer) les mentalités !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle (vraiment trop peu) sur les blogs, je n’ai pas trouvé d’article de blogueur…

Quelques planches à voir sur le site de l’éditeur.

Interview de Marie Moinard, à l’origine de ce concept d’albums, sur le blog BD Sud-Ouest.

Une lecture que j’ai le plaisir de partager avec Noukette : merci de m’avoir permis de ressortir cet album de mes étagères !! Au plaisir de recommencer !

Publicités

4 réflexions sur “En chemin elle rencontre… tome 3

  1. noukette 21 mai 2014 / 08:51

    Vraiment édifiant oui… Le chemin est certes encore long mais ça vaut le coup de se battre. Si cette série ne pouvait qu’un tant soit peu faire évoluer les mentalités ça serait déjà pas mal…
    Un grand merci à toi de m’avoir proposé de sortir cet album de ma PAL, à refaire dès que possible !

    J'aime

    • caro 21 mai 2014 / 18:13

      Oui, ça vaut le coup, pour faire évoluer les esprits.
      Et oui, je veux bien recommencer une lecture commune, en m’y prenant cette fois un peu plus tôt pour pouvoir échanger un peu si possible. Je vais retourner sur ton article PAL BD, pour voir s’il y aurait quelque chose pour cet été par exemple et te proposer ça. En plus, ça me permettrait de remettre le nez dans mes étagères, ce qui n’est pas un mal !! 🙂

      J'aime

  2. Syl. 22 mai 2014 / 11:16

    Un album noté, je suis passée hier chez tes copains de LC. Ce qui m’intéresse c’est ce collectif.

    J'aime

    • caro 22 mai 2014 / 11:28

      Le collectif, c’est toute la force de cet album (et des précédents) : on peut aimer une histoire et moins une autre, on est donc moins déçu que si c’était une histoire unique…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s