L.O.L.A.

L.O.L.A., par Claire Mazard (Flammarion jeunesse, 2010)

Lola a treize ans et vit avec sa mère Alice, son beau-père Michel et le fils de ce dernier, Jérôme, trois ans, un morveux qu’elle doit garder les mercredis après-midis et lorsque ses parents ne sont pas là. Lola ne peut pas supporter ce demi-frère qu’on lui impose. Un jour, elle reçoit une enveloppe bleue, avec dessus son prénom entrecoupé de points. La lettre lui est adressée, mais personne ne l’a signée. L’expéditeur promet de lui faire parvenir six lettres si elle accepte de faire ce qu’il lui demandera. Intriguée, Lola accepte la proposition de l’expéditeur, et avec son ami Mehdi, va tenter de découvrir qui se cache sous ces courriers mystérieux. Grâce à cette correspondance à sens unique, elle va découvrir un homme mourant, rempli de regrets. Serait-ce un de ses profs, l’épicier du coin ou un autre homme de son entourage ? Lola se lance dans cette enquête…

Voici un petit roman, presque une nouvelle (69 pages), paru initialement en 2000, et réédité il y a 4 ans, sans avoir pris une ride. Le récit paraît complètement réaliste, je n’ai pas remarqué d’éléments qui le situent à une date bien précise, l’histoire de Lola pourrait se passer n’importe quand, et cela nous fait entrer facilement dans le récit. Le narrateur de l’histoire est extérieur aux personnages, mais on suit aisément la jeune Lola dans sa vie quotidienne, avec le boulet que représente Jérôme le petit garçon qui ne lui permet pas de réaliser ses aspirations d’ado. On comprend qu’elle doit assumer quelque chose de trop lourd pour elle, et sa situation familiale un peu compliquée, même si sa mère et son beau-père ont l’air d’être sacrément ouverts et compréhensifs, ne facilite pas les choses. Les lettres qu’elle reçoit animent son quotidien, et la jeune fille se lance dans cette aventure sans savoir où cela va la mener, et sans la partager, sauf avec son meilleur ami. Les lettres anonyme sont toujours en italique, on les distingue sans problème, et on se questionne en même temps que Lola. L’enquête est bien menée, je ne m’attendais pas à une telle fin, touchante et ouverte, ne répondant pas à toutes les questions, sauf avec l’épilogue qui répond à certaines interrogations. Le style de Claire Mazard (dont j’ai déjà lu L’absente il y a bien longtemps) est agréable, simple mais pas simpliste. Pas de fioritures ni de phrases compliquées, pas de pièges littéraires, cela devrait – j’espère- plaire aux élèves. Et en plus, cela colle au programme de 4ème de français avec l’étude du genre épistolaire ! L.O.L.A. est donc un joli petit roman, un peu trop court à mon goût, surtout à cause des (trop) nombreuses pages de promotion des autres livres de la collection, je pensais qu’il me restait quelques pages à lire, mais non ce n’était que des pages de pub… Finir sur une mauvaise impression comme cela, je n’aime pas…

A partir de 10 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Le blog de Biblio, BouquinonsLille III jeunesse

Voir le mini-site de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s