Tea Party

TEA PARTY, par Nancy Peña (La boîte à bulles, 2009, coll. Contre-jour)

A Londres à la fin du XIXème siècle, Victor Neville est un cookery counseller, conseiller culinaire au service d’un Lord. Lors d’une tea party où se rencontrent son employeur et un autre Lord prestigieux, du thé rare est goûté, mais trouvé infect. Alors le défi est lancé : rendez-vous dans deux mois avec le thé le plus fin du monde. Victor doit donc se lancer à la recherche de feuilles très rares. Le pari est intenable, le thé réputé le plus fin étant dans des régions trop éloignées pour être à Londres à la date prévue. Souffrant en plus de narcolepsie, un mal encore inconnu à l’époque, il va rencontrer de nombreuses difficultés pour mener à bien sa mission. Il va tout de même essayer de soudoyer la fille du Lord adversaire pour connaître les plans de l’ennemi… Celle-ci est étrange : elle porte un kimono avec des chats imprimés qui parfois prennent vie…

Voici un petit album en noir et blanc, que j’aurais pu lire en une seule fois vu sa longueur (80 pages) et son format (plus petit qu’un A4). Il s’agit en fait du tome 2 d’une série qui s’intitule « le chat du kimono », mais sans avoir lu le tome 1, je crois être parvenue à comprendre l’histoire. En plus au départ, on a une présentation brève mais intéressante des différents personnages et de leurs liens avec le kimono tant convoité. Le scénario est original, partant sur une base réaliste mais avec des touches fantastiques qui ont un rôle dans l’histoire, avec les chats du kimono. Par contre, comme c’est le second tome de la série, il doit certainement y avoir des références au premier tome, mais je dois avouer que cela ne m’a pas dérangé pour comprendre l’histoire. Je ne suis pas fan de thé, donc j’ai moyennement accroché au scénario, mais ceci est purement une histoire de goût. Les drôles de rêves que fait Victor sont assez dérangeants, avec cet oiseau à l’air malfaisant qui vient le hanter… Je ne sais donc pas quoi penser de cet album, qui explore plusieurs pistes sans vraiment les creuser, en se concentrant sur l’histoire du thé. Peut-être que les tomes précédent et suivants apportent plus de réponses. A voir si un jour je les trouve, mais pour l’instant mon avis est mitigé… Par contre au niveau du dessin, il est agréable, le personnage de la fille du Lord est très joli, avec son large kimono et le personnage de Neville intéressant. C’est une auteure que je découvre, je pense continuer avec d’autres de ses productions, car son univers est particulier et m’a l’air bien à elle.

Album non mentionné sur l@BD.

On en parle sur les blogs : Le blog de Luna, Tuurngait, Chaplum, Livraddiction, L’autre tigre

Consulter le blog de l’auteure.

Les premières planches à lire sur Digibidi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s