Frangins

FRANGINS, par Max de Radiguès (Sarbacane, 2011)

Hugo part en vacances avec son père, et apprend sur la route que Michel, le fils de sa belle-mère (la nouvelle compagne de son père) va les rejoindre. Mais le souci, c’est que les deux garçons, jeunes ados, ne s’apprécient pas du tout. Alors dès que Michel arrive, Hugo en profite pour s’échapper dehors avec le chien Cartouche. Michel le rejoint lors de sa promenade en forêt, et leurs différences sont flagrantes. Mais il va arriver aux deux garçons une aventure qui va leur permettre de se découvrir, de se parler et de mieux se connaître…

Voici un album d’un auteur que j’ai découvert en début d’année dans 520 kms et plus récemment dans Orignal. Frangins est sorti avant ces deux titres-là, et je me dis qu’heureusement que je ne l’ai pas lu en premier. Alors certes, le synopsis est certes intéressant (deux demi-frères que tout oppose qui se retrouvent à devoir affronter une situation ensemble pour s’en sortir), mais j’ai trouvé que le scénario était vraiment trop lent et trop léger. Finalement il ne se passe pas grand-chose et quand il y a une action, elle est développée en plusieurs cases, un peu trop pour moi. 108 pages ont été trop longues pour moi pour cette histoire, mais nul doute que cela plaira aux collégiens qui se retrouveront certainement dans les dialogues et les situations. Je garde personnellement un sentiment d’inabouti dans cet album… Le dessin de Max de Radiguès est reconnaissable, et l’absence de décors la plupart du temps engendre un album assez dépouillé, aux aplats de couleurs souvent identiques. Cette simplicité est intéressante, on lit agréablement cet album, on ne s’embarrasse pas de multiples détails, les pages défilant les unes après les autres. C’est donc un album léger qu’on a là, qui aborde un sujet intéressant, mais un peu trop survolé pour moi. Les aspects négatifs que j’ai relevés dans cet album ne m’arrêteront cependant pas, car je compte bien continuer à lire ce jeune auteur belge qui renouvelle la production de BD pour les ados…

Non mentionné sur l@BD, mais sans souci à partir du collège.

On en parle sur les blogs : Lire pour le plaisir (CDDP de l’Oise), Soupe de l’espace, L’ouvre-livres,

Quelques planches sur le site de l’éditeur, ou sur le site de l’auteur.

Publicités

2 réflexions sur “Frangins

  1. noukette 27 août 2014 / 11:28

    Pa emballée je dois dire… J’avais bien aimé Orignal, Un été en apnée… et 520 km qui se passe avant. Mais celui ci me tente moins…

    J'aime

    • caro 27 août 2014 / 14:49

      Dans ce cas, je ne vais pas tenter de te convaincre… Je pense que Max de Radiguès a d’autres albums bien plus intéressants. Perso, je n’ai pas encore lu Un été en apnée, mais ça me tente bien.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s