Le Horla

LE HORLA, par Guillaume Sorel, d’après l’oeuvre originale de Guy de Maupassant (Rue de Sèvres, 2014)

Un homme seul vit dans sa propriété en bord de Seine, avec son chat, son majordome et sa cuisinière. Mais au fil des jours, il sent comme une présence la nuit. Au départ intrigué, il prend de plus en plus peur face à cette créature inexplicable. Sa solitude n’aide pas la situation, alors le plus souvent, il parle à son unique compagnon, un chat. Pour fuir le mystère, l’homme décide de voyager un peu, en se rendant à l’abbaye du Mont Saint Michel ou à Paris. Là-bas, ses angoisses semblent se calmer, mais lorsqu’il rentre chez lui, les doutes reprennent de plus belle. Deviendrait-il fou ? Comment faire pour se libérer de la créature qui lui fait passer des nuits de plus en plus horribles ?

J’ai emprunté cet album pour son auteur, dont j’avais adoré les dessins dans Hôtel particulier et Les derniers jours de Stefan Zweig. Là, je suis encore une fois sous le charme du trait et des couleurs à l’aquarelle. Certaines cases sont réellement de toute beauté, en particulier lorsqu’il y a un paysage comme le Mont St Michel ou un décor avec un bateau. C’est vraiment un joli voyage tout en aquarelle que fait le lecteur, grâce au talent de Guillaume Sorel. Par contre, au niveau de l’histoire, j’ai moins accroché : le récit est moins dynamique, et il y a peu d’explication, en tout cas moi j’en attendais plus. Bien sûr, le chat, unique « interlocuteur » du héros, ne lui répond pas, mais je ne l’ai pas trouvé suffisamment expressif (contrairement au chat de Hôtel particulier étrangement) : oui, le chat se rend compte qu’il y a quelque chose qui apparaît dans la chambre de son maître, mais ça en reste là. Je n’ai pas lu le récit original de Maupassant (ou alors je ne m’en souviens plus), mais je trouve que le scénario est un peu léger, car je ne me suis pas sentie proche du héros, qui devient de plus en plus paranoïaque et fou au fil des nuits. Cette lecture me donne donc paradoxalement envie de lire le récit originel de Maupassant pour avoir les clés pour comparer le texte et l’adaptation dessinée, et peut-être pouvoir l’apprécier pleinement. Ce n’est pas mon album préféré de Sorel, mais en tout cas, il faut reconnaître son grand talent de dessinateur et de coloriste pour que cela donne une très bonne raison d’essayer cet album !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : MicMélo littéraire, La bibliothèque de Noukette, D’une berge à l’autre, Baz’art, Des jours et des livres, Sab’s pleasures

Interview de l’auteur à lire sur l’Ecole des Lettres.

Sur le site de l’auteur, on apprend qu’il va sortir prochainement (le 29 octobre) une version d’Alice au pays des Merveilles, chez le même éditeur que le Horla. Hâte de voir le résultat !

Premières planches à voir sur Izneo.

Publicités

8 réflexions sur “Le Horla

    • caro 16 septembre 2014 / 15:10

      Je lirai ton avis avec attention alors !

      J'aime

  1. Micmelo 16 septembre 2014 / 12:31

    Oui, oui, lis le Horla de Maupassant ! Mais je te préviens, il devient aussi totalement parano dans le livre 🙂

    J'aime

    • caro 16 septembre 2014 / 15:10

      Oh oui ! Et ça ne fera qu’une lecture de plus sur ma PAL… ^^

      J'aime

  2. Lusionnelle 16 septembre 2014 / 22:12

    Ce serait très sympa de lire ensuite une chronique mettant les deux en parallèle !
    En tout cas, je rode autour de cet artiste depuis un moment. Quel album me recommanderais-tu le plus (ton préféré ^^) pour le découvrir ? 🙂

    J'aime

    • caro 16 septembre 2014 / 22:47

      Je n’en ai pas lu beaucoup : j’ai commencé par « Les derniers jours de Stefan Zweig » et j’ai été épatée par les couleurs. Ensuite j’ai lu « Hôtel particulier », qui est plus du genre fantastique, et avec pas mal de références littéraires. Perso, je place en 1er « Les derniers jours de Stefan Zweig », et pas loin après « Hôtel particulier ». Lequel te tente le plus ? ^^

      J'aime

      • Lusionnelle 16 septembre 2014 / 23:51

        Ben justement ! Les 2 me tentaient vraiment bien. Le sujet des derniers jours de Stefen Zweig… le dessin de Hotel Particulier… j’hésitais vraiment! mais si tu as préféré le premier, je vais commencer par là. Il n’est pas exclue que je poursuive l’aventure…
        En tout cas, j’adore vraiment ton blog. 🙂
        Je connais assez peu la BD et ça fait plaisir de suivre d’aussi bonnes chroniques ! Ça aide pas mal à s’y essayer.

        J'aime

        • caro 17 septembre 2014 / 23:07

          J’espère bien que tu liras les deux Sorel !! ^^
          Merci de ton compliment, ça me fait très plaisir ! J’espère que tu prends plaisir à découvrir des albums !
          Tiens, pour info, tu verras que demain, on a une lecture en commun, et que je suis globalement du même avis que toi…

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s