Des ados parfaits

DES ADOS PARFAITS, par Yves Grevet (Syros, 2014, coll. Mini Soon +)

Nous sommes en 2036. Célia et Anatole sont en classe de 5ème, et ont un comportement irréprochable. Tout va bien pour eux, jusqu’au jour où des messages anonymes et des lettres envoyées à leurs parents les font douter : que se passe-t-il vraiment ? Pourquoi les bribes de conversation de leurs parents qu’ils surprennent parfois semblent cacher un élément important qu’ils semblent ignorer ? Qui sont-ils vraiment ? Et pourquoi seraient-ils des usurpateurs, comme un message anonyme sur le tableau de la classe le laisse penser ? Après la mort d’Olaf, un de leurs camarades qui serait aussi un usurpateur, les deux nouveaux amis vont tenter d’enquêter pour comprendre, mais leurs parents les freinent complètement, en les assignant à résidence et en tentant de contrôler le moindre de leurs faits et gestes…

Voici un petit roman sorti cet été, que j’ai lu pour savoir si on l’intégrerait ou pas à notre défi lecture des 6èmes en interne. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette histoire futuriste, moi qui n’aime pas de tels récits. Et bien, j’ai été agréablement surprise, car l’histoire, même si elle se passe dans plus de 20 ans, pourrait tout aussi bien se passer actuellement (sauf pour le dénouement, et c’est pour cela que l’auteur a situé son histoire dans le futur). Il n’y a donc pas d’éléments futuristes comme des voitures volantes et autres objets pas encore inventés, les élèves lecteurs ne devraient alors pas se sentir perdus dans un tel contexte. L’histoire est bien menée, car l’auteur distille des indices sans donner d’explication, ce qui fait monter le suspense et s’interroger en même temps que nos deux héros. Il est intéressant de faire des hypothèses tout au long du roman, et l’auteur parvient à maintenir le lecteur en haleine. Le dénouement est vraiment à la fin, il n’est pas super original non plus, mais les explications qui sont données font tout de même froid dans le dos. Les caractères des personnages principaux sont bien décrits, les deux ados sont assez attachants, au fur et à mesure qu’ils pensent par eux-mêmes. Derrière leur enquête, on peut aussi se questionner sur l’être parfait, et en particulier sur l’adolescent. Un roman qui contient donc un léger fond philosophique, mais pas uniquement. Nul doute que cela plaira aux collégiens ! Un seul défaut à ce roman, pour moi : la taille du livre (vraiment petit, la même taille que les mini Syros) alliée au nombre de pages (plus de 110) fait un livre pas forcément facile à tenir en main, mais ceci n’est qu’une question pratique. En plus, comme le roman n’est vraiment pas cher, ce détail technique n’est que secondaire…

A partir de 10 ans selon Ricochet.

On en parle sur les blogs : Lirado, Temps de livres, Les livres de George, Un petit bout de bib

Aller voir le mini-site de l’auteur, sur le site des Chartistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s