Mon ami Dahmer

MON AMI DAHMER, par Derf Backderf (Editions ça et là, 2013)

Récit de la jeunesse d’un tueur en série américain, Jeff Dahmer, qui a assassiné pas moins de 17 jeunes hommes entre la fin des années 1970 et son arrestation en 1991. Assassiné dans sa cellule par un autre prisonnier trois ans plus tard, il était cependant connu pour avoir coopéré avec la police. Dans sa jeunesse, entre une mère névrosée et un père absent, Dahmer a grandi seul, sans amis ni famille. Son comportement étrange n’a pas éveillé les soupçons des profs et autres personnes qui l’ont côtoyé. Ses réactions parfois disproportionnées l’ont éloigné des autres adolescents (on comprend pourquoi lorsqu’on sait qu’il faisait dissoudre des animaux morts dans de l’acide…) et son addiction à l’alcool n’a pas non plus été remarquée. Backderf nous livre donc un récit basé sur ses souvenirs et les différents témoignages qu’il a pu recueillir des personnes qui comme lui ont connu Jeff Dahmer avant qu’il ne soit surnommé « le cannibale de Milwaukee ».

Voici une biographie originale, car elle traite d’un serial killer d’un point de vue inédit : à partir de ses souvenirs d’enfance, l’auteur retrace le parcours et la jeunesse d’un futur tueur en série qu’il a fréquenté au lycée. Cette histoire n’aborde pas donc les meurtres commis par Dahmer, sauf le tout premier qui a eu lieu peu de temps après avoir terminé le lycée, et dont il est question sur la fin de l’album. Le nom de Jeff Dahmer ne me disait rien avant d’avoir lu cet album, et j’ai apprécié d’avoir une préface qui explique qui était ce personnage. Cela permet de mieux comprendre les raisons d’un tel album. Étonnamment, il n’y a pas de haine de l’auteur, mais plus de l’incompréhension et une recherche des causes qui ont pu engendré un tel monstre. Mis à part ses propres souvenirs, l’auteur s’est aussi aidé de sources extérieures : coupures de presse, entretiens enregistrés en prison avec le tueur en série, écrits des deux parents de Dahmer… D’ailleurs, il cite très précisément toutes ses sources à la fin du livre. Le récit se veut donc très proche de la réalité. Même si certains éléments sont forcément plus fictionnels que d’autres (au niveau des dialogues notamment), on sent l’implication de l’auteur, sa volonté de raconter au plus près l’enfance du serial killer, pas pour l’excuser mais plutôt pour montrer un autre aspect du personnage. Puisqu’il n’y a pas de meurtres montrés dans cet album, l’histoire n’est pas si glauque qu’on pourrait le penser au départ, même s’il y a certains passages assez insoutenables de violences sur les animaux sur lesquels Dahmer « s’entraîne ». L’auteur n’a pas d’empathie pour le personnage de Dahmer, et ne cherche pas à nous en faire ressentir non plus. Il y a plus là un côté documentaire, pour comprendre comment une vie familiale et sociale plus que compliquée a pu mener à de telles extrémités. L’histoire se lit bien, le trait en noir et blanc n’est pas difficile à lire. Je ne suis pas adepte du dessin, mais là encore c’est une histoire de goût. Il n’empêche qu’il convient bien à ce type de récit noir. Cela donne un livre intéressant, qui n’est jamais complaisant avec Dahmer, mais qui peut s’avérer troublant, déroutant et dérangeant pour les lecteurs que nous sommes…

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Grenier à livres, Blog brother, Chroniques de l’invisibleDu noir du polar, Le blog de Véronique D., Comicsblog, D’une berge à l’autre, Bendis, Enna lit, IDDBD

Premières planches à lire sur Izneo.

Cet album a reçu plusieurs prix : le prix Révélation à Angoulême en 2014 et le prix SNCF du polar catégorie bande dessinée.

Biographie détaillée sur ce serial killer sur un site spécialisé sur ce sujet.

Publicités

7 réflexions sur “Mon ami Dahmer

  1. Micmelo 6 décembre 2014 / 11:46

    J’ai adoré cette BD, un vrai coup de coeur, et je trouve ton article très très juste

    J'aime

    • caro 7 décembre 2014 / 12:23

      Personnellement, ce n’est pas un coup de cœur. Cependant, je suis contente d’avoir enfin lu cet album, même si le sujet n’est pas vraiment réjouissant…

      J'aime

  2. bdsulli 8 décembre 2014 / 23:29

    la construction de ce serial killer fait froid dans le dos. Cette Bd est fascinante.

    J'aime

    • caro 9 décembre 2014 / 15:22

      Effectivement, voir comment ce serial killer s’est construit fait peur, et c’est fou que personne n’ait rien repéré avant… Il y a dans cet album un côté fascinant mais aussi un peu malsain…

      J'aime

  3. Lunch 10 décembre 2014 / 23:31

    L’album a fait couler beaucoup d’encre et de mots sur les blogs c’est sûr. Il est intéressant à lire en tout cas et la lecture peut se poursuivre avec le reportage sur le tueur que Jeff Dahmer est devenu à peu près au même moment où le livre se conclut.

    Le reportage : http://www.youtube.com/watch?v=jnp09Ke_jf0&feature=player_embedded

    Merci pour le lien en tout cas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s