La douce

LA DOUCE, par François Schuiten (Casterman, 2012)

Léon Van Bel est un machiniste-mécanicien en fin de carrière. Très attaché à sa locomotive, la 12.004, il refuse d’abandonner son métier et sa machine, alors que les trains et les lignes de chemin de fer sont progressivement supprimés au profit de lignes de téléphériques. Ne renonçant pas, il décide de cacher sa machine de vingt mètres de long dans un entrepôt, mais est dénoncé. La locomotive est envoyée dans un cimetière de ferraille avec les autres engins, mais Léon va tout faire pour la retrouver…

Voici un album bien original de par son sujet. Je crois que c’est la première fois que je lis un album sur le sujet des trains, ou plutôt des locomotives. Je m’attendais, je ne saurais dire pourquoi, à des planches en couleurs, mais en fait ce n’est que du noir et blanc. J’ai été au départ déconcertée mais au final ce rendu particulier est très agréable, et donne un côté attachant à l’histoire. Même si tout paraît réel, on est dans un monde qui n’existe pas, où les locomotives à vapeur ont été remplacées par des téléphériques qui sillonnent le pays en passant pas des pylônes garants, certains servant de gare. C’est donc une situation hors du commun, assez difficile à appréhender au départ, moi qui m’attendait à une histoire classique et réaliste… même si de la part de François Schuiten, je n’attendais pas une histoire réaliste… Cela m’a fait penser à Bruxelles, du duo François Schuiten et Benoît Peeters, que j’ai lu l’été dernier sans prendre le temps de le chroniquer sur ce blog : le contexte fait très réel, mais pour autant il y a des éléments irréalistes, qui ne sont absolument pas plausibles dans notre monde. Pour tout dire, j’ai trouvé l’histoire agréable mais sans plus. Nul doute qu’elle doit plaire aux passionnés de trains, car on a la locomotive très détaillée sous tous les plans, mais le sujet est loin d’être universel. Le dessin est cependant très documenté, on prend plaisir à regarder chaque case dessinée minutieusement. Le jeu des ombres est particulièrement travaillé, tout comme les changements d’angles de vue. J’ai aimé dans la mesure où ça me change de mes lectures habituelles, mais le thème m’a moyennement plu et le scénario se déploie un peu trop lentement parfois. Les personnages sont assez (trop ?) mystérieux, entre la jeune fille muette dont on ne connaît pas les intentions et le cheminot qui ne vit que pour sa locomotive… Par contre, il y a l’esprit jusqu’au-boutiste du cheminot voulant sauver sa loco qui est le cœur du scénario et peut intéresser au-delà des passionnés de chemin de fer. Enfin, l’album se conclut par d’intéressantes explications sur le train qui existe réellement dans un petit dossier documentaire en fin d’album, après 80 planches tout de même qui m’ont quelquefois parues interminables… Un album à tester pour son originalité, même si je suis très moyennement convaincue…

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Le génépi et l’argousier, Blog culturel, Vu des yeux d’OliBD, Blog Brother, Sur un petit nuage, Chroniques de l’invisible

Premières planches à voir sur Izneo.

Aller voir le site consacré à l’album et à la locomotive, avec entre autres une expérience de réalité augmentée.

Publicités

4 réflexions sur “La douce

  1. mokamilla 11 février 2015 / 07:42

    En tout cas le dessin m’a l’air vraiment très chouette.

    J'aime

    • caro 11 février 2015 / 14:24

      Oui, le dessin est joli et très détaillé. On est facilement dans l’ambiance.

      J'aime

    • caro 24 février 2015 / 22:35

      Personnellement, j’ai eu un peu de mal avec ce livre, quelques semaines après, je dois dire qu’il m’a peu marquée… ;(

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s