BD fait de société

La femme accident, première partie

LA FEMME ACCIDENT, première partie, par Denis Lapière et Olivier Grenson (Dupuis, 2008, coll. Aire libre)

Julie, une jeune femme brune et pleine de caractère, est en prison pour on ne sait quelle raison. La seule joie qu’elle a est le moment où elle peut retrouver son fils Mathias, un petit bonhomme de 5 ou 6 ans, élevé par sa tante. La jeune femme culpabilise de ne pas pouvoir élever son fils correctement, et se rappelle son passé, son amour de jeunesse, fusionnel et destructeur, avec Théo, son avortement, ses difficultés familiales…

Voici la première partie d’un diptyque intéressant dont l’héroïne est présente à chaque page, Julie, jeune femme déterminée et au parcours tourmenté. Née de père inconnu, elle ne connaît pas ses racines, n’a jamais vraiment été acceptée par sa mère et son beau-père. Elle est donc à la recherche d’une figure paternelle, qu’elle trouve en son grand-père, mais vite elle se rend compte de l’attraction qu’elle exerce envers les garçons. Le scénario de Denis Lapière (lu dans Le tour de valse) est intéressant et bien construit, ne donnant pas toutes les pièces du puzzle, laissant planer le doute suffisamment pour qu’on veuille bien continuer la lecture. On se doute bien qu’il y a un lien entre le passé et le présent, d’autant plus que les aller-retours temporels sont repris dans la construction, mais on ne sait pas dans ce tome-là la raison précise de la présence de l’héroïne en prison. Son parcours n’a pas été rectiligne, mais plutôt chaotique, et même si elle ne se plaint pas beaucoup de son vécu, on s’attache tout de même à elle. Ce sera donc avec plaisir que je lirai le tome 2, d’autant plus que le trait d’Olivier Grenson est bien agréable, particulièrement ses portraits. Certaines planches sont vraiment de toute beauté. Je poursuivrai donc volontiers à découvrir Julie.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : L’appétit vient en lisant, Samba BD

Voir le site du dessinateur, et le blog du scénariste (plus mis à jour).

2 réflexions au sujet de “La femme accident, première partie”

  1. Un diptyque à lire d’une traite pour en saisir tout le sel si j’ai bien compris. C’est souvent la meilleure façon de procéder d’ailleurs même du coup il faut se montrer patient.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s