BD fait de société

Les pénates

LES PÉNATES, par Alexandre Franc (scénario) et Vincent Sorel (dessin) (Casterman/Arte éditions, 2014, coll. Professeur cyclope)

Pierre enseigne l’histoire à la fac, comme il l’avait toujours voulu. Spécialiste d’histoire ancienne, et plus particulièrement de l’antiquité romaine, il vit parfois dans son monde, revivant par exemple aux côtés d’une habitante l’éruption du Vésuve à Pompéi… Dans la vraie vie, il vit avec son épouse Véra et leur fille de quatre ans, Bérénice, et tout a l’air d’aller pour le mieux. Pierre est un peu tête en l’air, et accède aux demandes farfelues de sa fille, comme goûter du whisky, ce qui a le don d’exaspérer Véra. En fait, dans leur couple, cela ne se passe si bien que cela, la routine s’installe et Véra s’ennuie, sans que Pierre semble s’en rendre compte. Un jour, Simon, un ami de Pierre vient s’installer chez eux, six mois après avoir perdu sa femme et son fils dans le tsunami en Asie du Sud-Est… Sans le vouloir, il va être le révélateur des problèmes de Véra et Pierre. Bérénice comprend bien que l’ami de ses parents est triste. Alors qu’elle se pose plein de questions, son père lui explique que les Romains avaient des dieux pour protéger les familles et qu’ils s’appelaient les Pénates. Bérénice va alors se mettre à prier ses Pénates humanisés sous les traits de son ours en peluche et de sa poupée…

Voici un album de la même collection que Le sourire de Rose, paru lui aussi initialement en numérique sur le site de Professeur Cyclope. Je n’avais pas d’attentes particulières vis-à-vis de cet album, je ne connaissais pas le pitch à l’avance, et la quatrième de couverture (avec une petite fille / poupée de chiffon et un ours en peluche chantant « nous sommes des Pénates ! Nous savons tout, nous pouvons tout ! Nous sommes des démiurges ! ») ne m’avançait pas plus mais pourtant j’ai dévoré cet album d’une traite, alternant les sourires et les moments plus graves. L’histoire mêle le fantastique et l’histoire de société. Elle est très bien construite, distillant subtilement les éléments constructifs du récit, avec des dialogues parfois plein d’humour. Les questionnements qui apparaissent dans le couple sont réalistes, les personnages sont touchants. On se rend bien compte du délitement du couple de Pierre et Véra, tout en constatant qu’ils ne font pas forcément grand-chose pour tenter dela sauver. Cette chronique sociale qui sonne juste est donc tout à fait agréable à lire, portée en plus par un dessin approprié, assez simple, au trait léger. Certes parfois un peu statique, j’ai tout de même aimé ce trait qui rend les personnages sympathiques et attachants. Le trait de Vincent Sorel parvient aussi à faire de ce récit original, au dialogue humoristique et parfois bien-décalé-comme-je-les-aime, un livre très sympa, qui sous ses airs de rien, aborde tout de même un sujet plus profond. Je dois dire que les personnages m’ont bien parlé, que je me suis presque retrouvée dedans, même si je ne suis pas sentie concernée personnellement par le propos. J’ai trouvé que le choix des personnages était original, et j’ai bien aimé les petites touches de fantastique avec les Pénates de Bérénice qui deviennent vivantes. Bref, c’est un bien joli album que j’espère voir un peu plus sur les blogs. Je compte maintenant aller voir ce que ces auteurs-là ont produit d’autres, car j’ai beaucoup aimé leur travail en collaboration !

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Les lectures de Phili, Hop blog, Chez Clarabel

Quelques planches sur le site du scénariste. Aller voir aussi le site du dessinateur.

Interview d’Alexandre Franc à lire sur Klare lijn international, et interview de Vincent Sorel à lire sur Nantes BD.

C’est ma cinquième participation àla bd de la semaine, cette semaine chez Stéphie.

4 réflexions au sujet de “Les pénates”

  1. N’ayant pas été super emballé par « Le sourire de Rose », je ne me suis pas penché (bêtement) sur les autres titres de cette collection. Une erreur, à l’évidence.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s