La lune est blanche

LA LUNE EST BLANCHE, par Emmanuel et François Lepage (Futuropolis, 2014)

Emmanuel Lepage repart en expédition dans l’Antarctique. Cette fois, la proposition lui est faite avec son frère François, photographe. Il s’agira d’atteindre le continent et de convoyer jusqu’à la station Concordia, à 1200 kms au coeur du continent froid et hostile. Avant cela, il y a les aléas du départ, l’embarquement sur le bateau, la rencontre avec les hivernants… Les deux frères consignent tout cela dans leur carnet de voyage.

Cet album est énorme, en taille et en poids, avec près de 250 pages en grand format, complété avec des photos et notes personnelles à la fin. Cet album fat parfois référence à l’expédition précédente d’Emmanuel Lepage, qui s’est matérialisée dans « Voyage aux îles de la désolation« . Personnellement, j’ai préféré ce premier volume, car j’ai eu l’impression qu’il y avait plus de contact avec les autres personnes, plus de portraits retracés. J’ai aussi eu une sensation de lenteur avec cette lune est blanche. L’histoire y est plus personnelle, les personnages rencontrés sont moins présentés, et il se passe aussi moins de choses (les 13 jours à traverser l’Antarctique, de la base Dumont d’Urville à Concordia, sont assez répétitifs). Il y a aussi pas mal de développements historiques au début de l’album, avec les premiers découvreurs et explorateurs de cette terre du bout du monde. Personnellement, j’ai trouvé cela très intéressant, même si cela retarde le démarrage de l’histoire des frères Lepage. J’ai plus considéré cet album comme une introspection de l’auteur Emmanuel, entrecoupé de courriers de François le photographe à sa femme restée en Europe. Il n’empêche que cet album retrace un sacré voyage, qui n’est pas donné à tout le monde. Graphiquement, il est magnifique : les photos se mêlent agréablement au dessin somptueux, à tel point que parfois on a du mal à distinguer les dessins des photos. Les tons sont très polaires, avec bien peu de couleurs sauf le bleu du ciel, immensément et intensément bleu. Les quatre autres couleurs utilisées sont le blanc, le noir et le gris, avec quelques touches de sépia et de marron selon les moments. Cet album contient en plus de magnifiques doubles pages. J’en retiens une incroyable impression de voyage dans ce climat extrêmement rude (avec jusqu’à -70°C à Concordia, on n’a pas à se plaindre à la moindre petite gelée !) et de formidables défis humains relevés malgré les difficultés. Sacré coup de chapeau aux auteurs, qui parviennent à faire un album très intéressant avec une histoire où finalement il n’y a pas tant d’action que cela, en tout cas pas toutes les deux pages. C’est pour moi un incontournable de la production récente.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Chroniques de l’invisible, Un amour de BD, le blog de Véronique D., BlogBrother, Les fanas de livres,  …

Premières planches à lire sur Digibidi.

Cet album a reçu le prix France Info de la bd d’actualité et de reportage 2015.

Interview des deux frères à l’occasion de la sortie de cet album au festival de St Malo, par un amour de BD.

Publicités

6 réflexions sur “La lune est blanche

  1. Marion 17 janvier 2016 / 17:45

    Je l’ai eu l’an passé pour Noël et je n’ai toujours pas pris le temps de le lire… Mais en le feuilletant, une chose est sûre : c’est graphiquement magnifique !

    J'aime

    • caro 18 janvier 2016 / 14:48

      Il ne te reste plus qu’à prendre la bonne résolution de le lire cette année alors ! 🙂

      J'aime

  2. Jerome 18 janvier 2016 / 12:17

    Un talent incomparable ce Lepage. J’attends que cet album arrive à la médiathèque, ça ne devrait plus tarder.

    J'aime

    • caro 18 janvier 2016 / 14:48

      Effectivement, les bibliothèques ne peuvent pas passer à côté d’une telle oeuvre, comme toutes celles de Lepage d’ailleurs… !

      J'aime

  3. Violette 22 janvier 2016 / 16:38

    j’ai adoré Voyage aux îles de la Désolation et il me tarde de lire un autre Lepage! Dommage qu’aucun ne soit dans ma bibliothèque!

    J'aime

    • caro 23 janvier 2016 / 19:49

      Ta bibliothèque est mal fournie dis donc ! ^^ Essaie de demander des albums de Lepage, on ne sait jamais !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s