La guerre des Lulus, tome 3 : 1916, le tas de briques

LA GUERRE DES LULUS, tome 3 : 1916, LE TAS DE BRIQUES, par Régis Hautière et Hardoc (Casterman, 2015)

Suite du tome 2. Leur ami Hans étant mort, les jeunes Lulus tentent de survivre. Ils trouvent refuge en forêt auprès de Gaston, un vieux sabotier vivant reclus dans sa cabane. Ce dernier leur raconte comment c’était avant la guerre et ne pouvant nourrir autant de bouches, leur conseille de tenter leur chance à Guise, la ville la plus proche. Dans cette commune occupée par l’armée allemande, la jeune troupe trouve pendant un temps refuge dans le familistère, une structure très particulière où les employés . Mais malgré leur volonté d’être discrets, ils ne tardent pas à se faire remarquer et à mettre en danger les habitants de cette communauté…

J’ai mis un peu de temps avant de lire cette suite, et à la fin de la lecture, j’ai eu un sentiment mitigé, pas si enthousiaste que j’aurais aimé l’être. Pourtant, le dessin est toujours super, quoique assez sombre. Les couleurs sont toujours autant de qualité. L’histoire de ce tome est elle aussi plus sombre : les jeunes héros ont grandi, physiquement pour certains et mentalement, pour tous. La guerre qui dure depuis déjà deux ans leur a volé une part de leur enfance et de leur innocence, mais ils semblent toujours soudés, prêts à s’entraider et à se sortir de n’importe quel faux-pas. Le scénario s’attarde grandement dans la première partie du volume sur le familistère de Guise. Pour moi, ce lieu n’était pas une découverte, car j’ai lu il y a quelques temps déjà De briques et de sang, par le même scénariste (la référence est d’ailleurs mentionnée en bas d’une planche) et j’ai eu une impression de redondance. J’ai aussi trouvé cette partie très pédagogique, peut-être un peu trop parfois. L’originalité par rapport à l’album cité précédemment réside par contre dans les angles insolites sous lesquels est dépeint le familistère : escaliers, greniers… et au-delà de l’aspect explicatif (presque trop didactique quelquefois), cela donne envie de s’y rendre pour voir à quoi cela ressemble plus d’un siècle après sa construction. Sinon l’histoire reste tout de même bien intéressante, les héros évoluent et surtout la fin a été pour moi inattendue, elle ne peut qu’inciter à lire la suite. En tout cas, cette série de qualité mérite vraiment qu’on s’y attarde ! Vivement la suite !

A partir de 13 ans selon l@BD.

Premières planches à voir sur Izneo.

Publicités

6 réflexions sur “La guerre des Lulus, tome 3 : 1916, le tas de briques

  1. Mokamilla 6 février 2016 / 08:01

    Une série que j’adore lire et des héros que je retrouve avec plaisir à chaque tome.
    J’ai lu quelques avis réservés ou mitigés sur celui-ci mais j’ai aimé cette plongée au cœur de l’immense familistère et ce rythme un peu différent pour un tome à mi chemin de la série.

    J'aime

    • caro 6 février 2016 / 12:07

      Effectivement on retrouve les héros avec plaisir, qui grandissent au fil du temps. Concernant les quelques réserves, c’est plus que j’ai eu un sentiment de répétition avec l’album » de briques & de sang », mais pour celui/celle qui ne l’a pas lu, « La guerre des lulus » permet de découvrir le lieu. En tout cas, hâte de lire la suite ! 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Jerome 8 février 2016 / 18:03

    Un album de transition je trouve, je pense que le récit va carrément rebondir avec le suivant. Lecture plaisante mais pas aussi emballante que les deux premiers.

    J'aime

    • caro 9 février 2016 / 15:57

      Oui, c’est cela, un album de transition. Les héros sont attachants, alors même si l’histoire de ce tome est moins attractive, on suit quand même avec plaisir l’aventure !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s