BD aventure, BD fantastique, BD jeunesse

Nora

NORA, par Léa Mazé (Les éditions de la Gouttière, 2015)

Nora a sept ans en 1975, lorsque ses parents déménagent. Mais pour se simplifier la corvée des cartons, les parents décident de confier leur fille à son oncle Lucien, un agriculteur veuf, pour que celle-ci puisse passer de vraies vacances à la campagne. Bougonne, la fillette ne veut pas rester là, et dit à peine bonjour à son oncle et au-revoir à ses parents. C’est la chatte de la ferme, Minette, qui va permettre à la fillette de s’ouvrir à la vie à la ferme. Et c’est aussi depuis les branches d’un grand arbre que Nora observe les alentours, dont les longues heures que passe une vieille dame célibataire sur un banc. Nora se demande pourquoi cette personne âgée n’a pas d’amoureux, et questionne son oncle sur de grandes questions philosophiques….

Voici un bien joli album dans un petit format facile à prendre en main, que j’ai emprunté parmi les nouveautés de la bibliothèque, après avoir lu de nombreuses critiques enthousiastes sur les blogs. Et bien, je fais moi aussi partie des lecteurs conquis. J’ai dévoré cet album, dont les agréables dessins sont dans les tons sépias. Les traits crayonnés donnent parfois des portraits pas toujours réalistes (les formes du nez de Nora et de son oncle sont assez irréalistes), mais cela passe complètement dans le récit, et lui donne un petit côté hors du temps. Je crois qu’il s’agit du premier album de cette jeune auteure, et il faut avouer qu’elle a un sacré talent pour créer un univers intimiste et agréable. Le dessin est très joli, très fin, tout en poésie et en douceur. Les passages fantastiques sont dans les tons bleus froids, pour les distinguer du réel. Cet aspect passe très bien dans l’histoire, et ajoute de la poésie. Vous l’aurez certainement compris, cet album est une véritable petite pépite que l’on savoure en prenant son temps. Au niveau du scénario, j’ai beaucoup aimé les questions quasi philosophiques de Nora sur l’existence, la naissance, la vie, la mort, l’amour. Elles sont touchantes de naïveté et de fraîcheur, au point de désarçonner son oncle qui ne sait quoi répondre, entre imaginaire et réalisme. D’ailleurs, ses réponses suscitent parfois le sourire, tellement elles sont tordues… Voici donc là une bien jolie découverte, que je mettrai très certainement sur la liste des acquisitions pour les élèves. En effet, j’ai très envie de faire partager cet album à d’autres !

A partir de 7 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Au milieu des livres, Mille et une frasques, Livresse des mots, La bibliothèque de Noukette, D’une berge à l’autre, Des vertes et des pas mûres, Temps de livres, Promenades et méditations

Premières planches à voir sur Digibidi.

Cet album participe à , cette semaine chez Yaneck.

17 réflexions au sujet de “Nora”

  1. C’est vrai je l’ai beaucoup vu sur les blogs, avec toujours de très bons avis. Je note le titre pour quand j’irai à la médiathèque. (j’ai un bémol pour le côté fantastique.., à voir)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s