Le roy des ribauds, tome 1

LE ROY DES RIBAUDS, tome 1, par  Vincent Brugeas (scénario) et Ronan Toulhoat (dessin) (Akileos, 2015)

A la fin du XIIe siècle, sous le règne de Philippe-Auguste, un homme surnommé le Triste Sire est chargé de protéger le roi. Ce chef espion au service des rois de France est le premier du genre à exercer cette fonction, et il est plus qu’un simple garde du corps : à la tête d’un groupe d’hommes, il doit aussi éliminer la vermine parisienne. Dans le même temps, un complot contre le roi de France est monté par Aliénor d’Aquitaine et son fils le roi d’Angleterre, Richard Cœur de Lion. Le Triste Sire pense le déjouer en tuant un marchant aquitain qu’il croit être au service des Anglais, mais celui-ci se révèle être au final un espion au service du roi de France… Voilà le Triste Sire en bien mauvaise position, lorsque le roi lui demande de retrouver les assassins de son espion… Il doit également assurer la sécurité royale lors de la rencontre avec les ambassadeurs de l’empereur germanique, et éliminer tous ceux qui pourraient porter atteinte à ce rendez-vous.

Voici un album que j’ai emprunté au départ pour mon ami qui aime les récits historiques. Il a été servi, puisque cet album de 150 pages est bien dense et riche en informations. L’histoire est très noire, et donne une image très violente du Paris au milieu du Moyen-Âge. Le récit n’est pas digeste, les morts se succédant parfois à un rythme effréné. De plus, il y a pas mal de personnages, le récit est très complexe et il m’a été parfois difficile de suivre ce polar historique bien développé, où les personnages historiques célèbres (rois, reines, empereur germanique…) côtoient les personnages qui ont laissé moins de traces dans « la grande histoire ». En effet, les quelques pages explicatives en fin d’album nous racontent que le roi des ribauds a réellement existé, et le scénariste ajoute même qu’il s’est basé sur le premier homme à avoir exercé ce rôle pour bâtir le scénario de l’album, tout en reconnaissant avoir changé quelques éléments par rapport à la réalité (par exemple l’anachronisme sur la construction de la façade de Notre-Dame) pour que cela colle au mieux avec l’album. Ces quelques pages, quoique courtes, sont intéressantes et éclairent sur les choix scénaristiques et la construction de cet album. Le dessin est lui aussi très riche, fourmillant de détails. Les personnages sont bien loin d’avoir la peau lisse, et dans chaque case ou presque on a du sang, de la boue ou de la crasse. Certains personnages font vraiment peur avec leur gueule tordue. Ils sont bien repoussants, et ajoutent de l’épaisseur au récit. Enfin,le roi est toujours représenté avec l’un ou l’autre de ses attributs (souvent la fleur de lys), et on ne peut pas le rater. Le découpage de l’histoire est fait de façon à dynamiser le récit, et on imagine facilement les moments qui se passent entre les cases. Vous l’aurez compris, malgré sa complexité, je ne suis pas mécontente d’avoir découvert cet album, même si je crois que je n’ai pas tout compris, mais au vu de la fin du tome 1 où réapparaissent Aliénor et Richard, j’espère bien lire le tome 2 prochainement.

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Un amour de BD, Les lectures d’Efelle, Just a word, Le goûteur culturel

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à , chez Noukette pour cette dernière de la saison.

Publicités

13 réflexions sur “Le roy des ribauds, tome 1

  1. Jacques 29 juin 2016 / 08:36

    Merci Caro,
    Pour moi aussi, un album bien dense, mouvementé et « sale ». J’adore !

    J'aime

    • caro 29 juin 2016 / 18:47

      Ce n’est pas mon genre de lecture habituelle, mais j’ai bien envie de lire la suite. Ça fait du bien de sortir de sa zone de confort parfois.

      J'aime

  2. noukette 29 juin 2016 / 10:03

    Pas assez fan de récits historiques pour me lancer dans cette série je crois…

    J'aime

    • caro 29 juin 2016 / 18:48

      Si tu as l’occasion de l’emprunter, essaie-le quand même, des fois que… On ne sait jamais !

      J'aime

  3. Jerome 29 juin 2016 / 17:21

    Il faut peut-être lire les deux à la suite pour me saisir l’ensemble. Le premier est sur les étagères, il faut maintenant que je trouve les second 😉

    J'aime

    • caro 29 juin 2016 / 18:45

      Un troisième tome est prévu, peut être pour cette année je ne sais pas. Effectivement, comment souvent dans les séries il faut tout lire à la suite, mais ce n’est pas toujours simple…!

      J'aime

  4. Ben 29 juin 2016 / 18:07

    Un vrai coup de cœur pour moi ! J’attends le tome 3 avec impatience.
    En réponse à noukette, l’aspect historique est vraiment secondaire ici. Pour moi c’est plus une sorte de polar / thriller qui se passe au 12e siècle.

    J'aime

    • caro 29 juin 2016 / 19:07

      Tu as une date pour le tome 3 ?
      L’aspect historique, même s’il n’est pas principal, est intéressant quand même, cela permet de replacer des rois et reines.
      Merci de ton passage ici, je vais aller jeter un œil sur ton blog. 🙂

      J'aime

      • Ben 30 juin 2016 / 10:35

        Non, pas de date. Je ne suis pas sûr qu’il y en ait une encore, le tome 2 n’est pas sorti il y a très longtemps.
        L’aspect historique est très intéressant, mais il n’est pas au centre du récit, donc je pense qu’on peut aimer cette BD même quand on avait 4 de moyenne en Histire-Géo 🙂
        Pour moi c’est un « plus » optionnel. On n’a pas une leçon d’Histoire qui peut rebuter ceux que ça n’intéresse pas, mais on a juste ce qu’il faut pour que ceux que ça intéresse se documentent à côté (c’est ce que j’ai fait). L’équilibre parfait quoi.

        J'aime

        • caro 2 juillet 2016 / 10:44

          Oui, c’est vrai que le tome 2 date de 2016. Effectivement, pas besoin d’être une « tête » en histoire pour apprécier cette lecture. Pour ma part, j’ai été sensible à cet aspect à cause (ou plutôt grâce) de mes études, que j’ai faites en histoire justement… 😉

          J'aime

  5. Stephie 16 juillet 2016 / 11:07

    Je l’ai vu dans les rayons de ma médiathèque, feuilleté et reposé 🙂

    J'aime

    • caro 19 juillet 2016 / 16:59

      Reposé car trop noir ? Ou pour une autre raison ?

      J'aime

      • Stephie 20 juillet 2016 / 17:15

        Je ne sais pas, le titre, le dessin… Suis pas attirée 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s