Pieter et le Lokken

PIETER ET LE LOKKEN, par Olivier Ka (scénario) et Olivier Supiot (dessin) (Delcourt, 2015, coll. Les enfants gâtés)

pieter-et-le-lokken

Pieter est un petit garçon qui vit avec ses parents dans un village isolé. Son père est chasseur, sa mère vend sur le marché des petits objets en bois. Un jour, une drôle de bestiole se met à parler au petit garçon, qui décide alors de la cacher dans la grange. Mais son père le découvre et tente de lui expliquer que la bestiole est un lokken qui ne lui veut pas de bien…

Voici un album grand format à la couverture magnifique. Je l’ai emprunté un peu au hasard, sans trop savoir quel était le synopsis. Au départ, j’ai cru qu’il s’agissait d’un album très orienté jeunesse, mais finalement cet album grand format convient également à de plus grands lecteurs, même si la forme du conte est très présente. Il y a en effet plusieurs niveaux de lecture, on peut observer les changements dans les dessins ou les couleurs. J’ai aimé la description floue des monstres, dont on ne connaît pas vraiment les caractéristiques. En fait, l’histoire est racontée du point de vue de Pieter, qui n’a pas toutes les clés pour comprendre. On se questionne avec lui, on se demande pourquoi le père ne lui explique pas tout sur les larves de lokken.

J’ai aimé le côté poétique avec la matérialisation graphique des rêves qui s’échappent des fenêtres sous forme de bandeaux colorés. J’ai aussi aimé la petite touche fantastique, qui passe très bien dans le récit. L’histoire est vraiment bien menée, avec un personnage principal attachant et des secondaires parfois méchamment drôles (les soeurs Peluchard plus que radines, les autres enfants qui donnent à Pieter des gages à réaliser pour l’intégrer à leur groupe). Seule la famille de Pieter paraît normale, sa mère très douce, son père un peu ogre avec sa grande barbe rousse. Cela peut parfois donner des dialogues drôles, même si ce n’est pas l’objectif premier de cet album.

Le dessin est très travaillé, parfois un peu naïf mais toujours très riche. Parfois très coloré (le jaune et le rouge sont très présents), il est réellement splendide, et on ne peut pas tourner les pages trop rapidement sans avoir regardé chaque case en détails. J’ai retrouvé le trait très agréable d’Olivier Supiot (déjà lu dans Un amour de marmelade). J’ai seulement regretté la brièveté de l’album, avec seulement 24 pages. Heureusement qu’une fois l’histoire terminée, il y a un petit jeu à faire, qui prolonge un peu le temps passé avec le jeune héros. Pieter et le lokken est une bonne BD jeunesse de qualité, à lire avec (mais aussi sans) les enfants !

A partir de 7 ans selon l@BD.

* On en parle sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, Le grenier à livres de Choco, Un amour de BD, Bricabook

* Premières planches à voir sur Izneo.

* Cet album fait partie de , cette semaine chez Mo.

Publicités

14 réflexions sur “Pieter et le Lokken

  1. Leiloona 26 octobre 2016 / 08:37

    Une Bd atypique, c’est vrai, suis aussi restée sur ma fin … en revanche, je ne l’ai toujours pas montrée à mon fils (bientôt 7 ans) certaines illus’ sont effrayantes, non ?

    J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 15:30

      Atypique, oui c’est ça. Certaines cases peuvent faire peur, c’est vrai, comme dans tous les contes d’ailleurs, mais en les expliquant, ça peut peut-être passer. Ma fille est trop jeune pour cet album, mais dans quelques temps et accompagnée, pourquoi pas ?

      J'aime

  2. Jerome 26 octobre 2016 / 09:10

    Je l’ai déjà feuilleté, le format est vraiment impressionnant !

    J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 15:31

      C’est sûr ! Un peu difficile à ranger d’ailleurs… 😉

      J'aime

  3. noukette 26 octobre 2016 / 10:28

    J’attends avec impatience les autres titres de cette belle collection après celui ci et le bel album de Chloé Cruchaudet, La poudre d’escampette. Très réussis !

    J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 15:31

      Pas lu l’album de Chloé Cruchaudet, mais ça augure d’une belle collection, oui !

      J'aime

  4. Mo' 26 octobre 2016 / 10:47

    Il est dans mes petites listes pour un achat futur. Tu rejoints Noukette et Choco sur la qualité de cet ouvrage. A lire donc

    J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 16:10

      A lire en effet ! De la BD jeunesse de qualité !

      J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 16:17

      Oui, surtout qu’en voyant l’objet, on ne se doute pas de cela. Mais bon, l’album étant grand, il y a peut-être plus de cases, donc l’histoire est quand même assez développée… Je n’ai pas eu le sentiment d’une histoire « light » en tout cas.

      J'aime

  5. Mylene 26 octobre 2016 / 19:43

    je note pour ma nièce, enfin quand elle sera à peine plus grande 😀

    J'aime

    • caro 26 octobre 2016 / 22:50

      En voilà d’un bon titre pour une lecture tante/nièce !! 🙂

      J'aime

  6. sabariscon 30 octobre 2016 / 15:22

    Je note histoire de le découvrir quand je serai en manque d’inspiration. Le scénario ne me séduit pas totalement.

    J'aime

    • caro 31 octobre 2016 / 16:08

      Le scénario reprend les ficelles classiques du conte, et est bien mené. N’hésite pas si tu croises cet album !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s