Little sister [roman]

LITTLE SISTER, par Benoît Séverac (Syros, 2016)

little-sisterLéna a 16 ans. Avec ses parents, elle a quitté sa région natale de Toulouse pour une autre ville de France, et ils ont changé d’identité. Cela fait quatre ans qu’elle n’a plus vu son frère Ivan, quatre ans que ce dernier les a quittés et est devenu djihadiste en Syrie. D’ailleurs, c’est là-bas qu’il a commis un horrible crime envers un journaliste français, et c’est depuis ce jour-là que Léna et ses parents ont été obligés de changer de nom et de déménager… La jeune fille vit du mieux qu’elle peut cette situation, et parvient à convaincre ses parents de la laisser partir quelques jours en Catalogne, à Cadaquès, chez son oncle et sa tante paternels. Elle omet volontairement de leur annoncer la vraie raison de ce voyage : Théo, l’ancien meilleur ami d’Ivan, a été contacté par Ivan, et ce dernier souhaite voir Léna à Cadaquès. Théo et Léna se rendent donc dans cette cité balnéaire, mais la rencontre avec Ivan ne va pas se passer comme prévu…

Me revoici sur le blog avec un roman; cela faisait plusieurs mois années que je n’avais plus publié de chronique de roman ici. J’ai changé d’établissement en septembre, et allez savoir pourquoi, je me suis remise à lire des romans. L’envie semble être revenue, et comme j’ai envie de me faire plaisir et non pas de lire uniquement pour le boulot, je vais tenter de republier ici (de façon épisodique je pense) sur des romans.

Little sister, un titre anglais pour un roman d’un auteur français dont l’action se déroule majoritairement en Espagne, c’est très européen tout ça ! L’histoire est racontée par quatre narrateurs successifs, d’abord du point de vue de Léna, jeune fille au fort caractère mais fragile aussi. Elle s’interroge beaucoup sur ce frère dont les journalistes ont fait un portrait très noir, se demande si c’est bien son frère adoré qui est devenu djihadiste, et comment il s’est converti à l’islam radical sans que personne de son entourage ne s’en rende compte. Elle se sent coupable de ne rien avoir vu, de ne rien avoir pu faire, tout en ne comprenant  pas les motivations de son frère. Léna a des réflexions d’adulte parfois, mais aussi des questionnements d’ado (en particulier concernant ses sentiments pour Théo). Le second narrateur est Théo, la vingtaine, ancien meilleur ami d’Ivan, qui n’a pas non plus vu son changement quatre ans auparavant, et veut comprendre pourquoi Ivan a changé, tout en étant attiré par Léna sans oser le lui avouer. Le troisième narrateur est Joan, ancien syndicaliste anarchiste, qui va aider Théo et Léna, avec sa bande d’amis. Le dernier narrateur est le policier français qui a suivi l’affaire depuis quatre ans, mais celui-là n’est pas bien bavard. J’ai bien aimé ce changement de narration, car l’histoire change de point de vue tout en progressant. On n’a ainsi pas tous les éléments pour comprendre ce qui arrive à Léna quand c’est Théo qui raconte, et encore moins quand c’est Joan. Ce procédé est vraiment intéressant dans l’histoire, et permet d’éviter quelques longueurs. L’auteur en profite aussi pour distiller quelques informations très concrètes sur le djihadisme, la guerre en Syrie, le terrorisme, le fanatisme, sans pour autant juger. Ce roman au rythme de plus en plus haletant se lit très bien, et on est plongés dans une ambiance noire où tout (ou presque) sonne vrai. Un sujet vraiment d’actualité, malheureusement.

A partir de 12 ans selon Ricochet, en ce qui me concerne, je dirai à partir de la 4e pour de bons lecteurs.

On en parle sur les blogs : Lirado, Encres & Calames, Les lectures de Mylène, Livresse des motsNouveautés littérature jeunesse, Lecture jeunesse

Lire un extrait sur le site de l’éditeur.

Visiter le site de l’auteur.

4 réflexions sur “Little sister [roman]

  1. saxaoul 19 décembre 2016 / 16:31

    Et un de plus à noter pour la prochaine commande !

    J'aime

    • caro 20 décembre 2016 / 15:04

      Vivement la prochaine commande alors ! 😉 C’est un roman à ne pas rater malgré quelques petits défauts, j’espère qu’il te plaira !

      J'aime

  2. Stephie 20 décembre 2016 / 16:37

    Une amie de mon fils me l’a prêté, il faudrait que je le lise 🙂

    J'aime

    • caro 20 décembre 2016 / 16:41

      Un roman au thème tristement d’actualité, mais à lire, oui !! 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s