Dieu n’aime pas papa

DIEU N’AIME PAS PAPA, par Davy Mourier (scénario) et Camille Moog (dessin) (Delcourt, 2016)

dieu-papaTao est un petit garçon qui vit seul avec sa mère. Il aimerait bien savoir pourquoi à la maison, il ne faut plus parler de son papa, pourquoi sa mère est toujours de mauvaise humeur et lui interdit de faire beaucoup de choses. Tao vit en effet avec sa maman très croyante et pratiquante, et ils vont à la messe tous les dimanches. Le garçon se rend également à la catéchèse tous les mercredis avec d’autres enfants chez le curé de la paroisse, et dessine souvent dans ses cahiers des épisodes de la Bible. La prière fait aussi souvent partie de son quotidien. Tao sait depuis quelques temps que son père est parti, qu’il a quitté la maison pour vivre avec un autre homme, mais sa mère ne veut pas qu’il en parle, car, dit-elle, c’est humiliant. Alors quand à la catéchèse, on parle de passages du texte sacré où il est question d’adultère, Tao interroge l’homme d’église, et cherche à comprendre la réaction des adultes… Mais le jeune garçon se pose beaucoup de questions, entre bien et mal, se demande ce qui ne va pas, et si son papa va revenir un jour…

Voici un album dont je n’attendais rien de particulier, et je dois dire que j’ai été bien agréablement surprise. Dieu n’aime pas papa est un joli album sur un sujet rare et pas facile en BD, la religion. Qu’on soit croyant ou pas, là n’est pas la question, l’approche n’est pas celle d’un cours de catéchèse. Dans l’histoire, la mère ne veut plus entendre parler de son mari qui a révélé son homosexualité et est parti vivre avec un homme. Cette maman, très pieuse, vit beaucoup d’après les principes dictés par la religion chrétienne, ne digère absolument pas d’avoir été délaissée pour un autre homme, et en oublie d’expliquer à son petit garçon, pourtant en âge de comprendre, ce qui se passe. Aussi, celui-ci se bâtit un scénario, se pose beaucoup de questions comme n’importe quel garçon de son âge… Ayant grandi dans une ambiance très croyante, il s’accroche aux récits bibliques, et n’arrive pas à se faire entendre des adultes.

D’ailleurs, on retrouve des passages très connus de l’ancien et du nouveau testament : la création du monde, le jardin d’Eden avec Adam et Eve, la tour de Babel, l’Arche de Noé, Moïse (très légèrement modifié avec des licornes et une armure magique… 😉 )… Il y a aussi beaucoup de ces passages qui sont dessinés par l’enfant, au feutre le plus souvent (les dessins se veulent être ceux de l’enfant, mais un enfant qui dessine comme cela doit être rare…), et l’aspect humoristique est très drôle dans ces dessins-là, avec Dieu représenté avec son nez triangulaire, ses sourcils et sa barbe blanche, sa petite croix. Il y a aussi de nombreuses références culturelles (plus ou moins) actuelles : « libérée, délivrée… », des licornes, des pokémon, Joe Dassin et ses pains au chocolat… C’est vraiment très drôle, et cela allège le récit, qui n’est pas un cours de catéchisme, mais plutôt une interrogation sur la tolérance.

Cet album permet aussi de s’interroger sur la réaction des adultes et celle des enfants, réaction qui peut parfois paraître disproportionnée, et qui n’est pas la même vis-à-vis d’un même sujet. Le seul bémol que je mettrais, c’est la fin un peu trop facile, avec un retournement de situation vraiment inattendu mais trop peu réaliste. Mais sinon, c’est vraiment un album qui mérite qu’on s’y arrête !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : La doc attitudeBiblio queerLes rêves EkphrasisFrance net infos

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Noukette.

 

Publicités

12 réflexions sur “Dieu n’aime pas papa

  1. Mokamilla 15 février 2017 / 08:33

    C’est bien aussi de partir à l’aveugle à la découverte d’un album, sans trop en vouloir, sans trop en attendre…

    Aimé par 1 personne

    • caro 19 février 2017 / 16:39

      Oui, cela permet de belles découvertes (ou pas…) ! 🙂

      J'aime

    • caro 19 février 2017 / 16:37

      Il est sorti en fin d’année 2016, moi non plus je ne l’avais pas vu avant de le trouver en bibliothèque…

      J'aime

    • caro 19 février 2017 / 16:36

      Cet album mérite qu’on s’y arrête, alors merci à toi ! 🙂

      J'aime

  2. Jerome 15 février 2017 / 11:56

    Je l’avais déjà repéré, tu confirmes qu’il me plairait, surtout vu le sujet et son traitement.

    Aimé par 1 personne

    • caro 19 février 2017 / 16:33

      Y’a plus qu’à le trouver alors 😉

      J'aime

    • caro 19 février 2017 / 16:32

      Merci ! 🙂 J’espère aussi pouvoir partager autour de cet album avec d’autres blogueurs (je n’ai pas trouvé beaucoup d’autres d’avis…:( )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s