Hilo

HILO, LE GARÇON QUI S’EST ÉCRASÉ SUR LA TERRE, par Judd Winick (Milan, coll. Grafiteen, 2016)

hiloHistoire de deux petits garçons, Daniel Jackson Lim, surnommé DJ, et Hilo, petit blond arrivé d’une drôle de façon. Leur rencontre est sacrément originale : alors qu’il se promenait en bord de forêt, DJ trouve une cratère, et à l’intérieur un jeune garçon blond portant un slip bleu argenté. Complètement amnésique, il ne sait plus comment il s’appelle, d’où il vient, pourquoi il est là…. D’ailleurs, il ne parle pas la même langue que DJ. Heureusement qu’en touchant DJ, il a absorbé son vocabulaire et peut désormais communiquer… D’ailleurs, au fil du temps, des bribes de mémoires lui reviennent à l’esprit, il retrouve son prénom, Hilo, et quelqes autres éléments de sa vie. En réalité, il viendrait d’une autre planète… Alors pourquoi un monstre robot en voudrait-il à sa vie ? 

Voici un deuxième album issu de la nouvelle collection Grafiteen  chez Milan, après avoir chroniqué sur ce blog « Le collège noir« . Il s’agit clairement d’un album jeunesse, le dessin est sans équivoque. Les personnages sont des enfants et non des adolescents. L’humain, DJ, est issu d’une famille nombreuse dans laquelle il ne se sent pas intégré (ses deux frères et des deux soeurs sont talentueux et ont de riches activités culturelles, alors que lui n’a rien et reste à la maison. Le personnage d’Hilo est spécial, il s’exprime de façon étrange (un grand cri « Aaaahahhhh » pour dire bonjour) et a des pouvoirs magiques. Ce tome 1 pose les bases de l’histoire et présente les personnages : ainsi, on a dès le début de l’histoire un robot qui leur court après, et le nom de Razorwak, qui serait un autre monstre qui en voudrait à Hilo sans que l’on sache la raison….

Je me suis forcée pour continuer la lecture, car le chapitre 1 est vraiment désagréable à lire, les planches ne sont pas de qualité, j’ai même cru un temps avoir affaire à un brouillon tellement elles ne semblent pas finies… Le trait fait clairement enfantin, je ne sais pas l’âge de l’auteur, mais ce pourrait être un ado [après quelques recherches, en fait non, il a la quarantaine…]. Heureusement qu’au fil des planches, le trait se précise, est un peu plus dynamique, moins redondant aussi… Cela s’améliore un peu au fil des planches, mais ce n’est pas non plus exceptionnel, loin de là. En effet, les couleurs sont vives, les décors pas forcément très exploités, voire même parfois inexistants. En point positif, j’ai noté le cadrage changeant, ce qui n’est pas désagréable. Mais globalement, je suis moyennement convaincue.

Cet album plaira aux jeunes lecteurs de primaire je pense, avec son histoire de monstre, ses dialogues avec des gags d’un niveau enfantin (la redondance du slip bleu argenté, le cri pour dire bonjour, la naïveté de Hilo qui ne sait pas mentir et donc raconte tout du but en blanc…) Cela ne casse pas 3 pattes à un canard, comme on dit mais c’est de la BD contemporaine, éditée d’abord aux Etats-Unis en 2015. Disons que ça change un peu des classiques pour les jeunes lecteurs garçons… A noter enfin que le tome 2 est sorti en février dernier… Pas sûr que je l’emprunte en bibliothèque, il faudrait vraiment que je n’ai plus rien d’autre à lire…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 7 ans.

On en parle sur les blogs : je n’ai pas trouvé d’avis…

Quelques planches à voir sur le site de l’éditeur français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s