Ma mère, le crabe et moi [roman]

MA MÈRE, LE CRABE ET MOI, par Anne Percin (Rouergue, 2015, coll. DoAdo)

mère crabeTania vit seule avec sa mère depuis que son père a quitté le foyer pour une femme plus jeune. Les deux femmes tiennent chacune un blog sur lequel elles s’inventent un univers, plus ou moins éloigné de la réalité dans laquelle elles vivent… Alors lorsqu’un jour la mère découvre qu’elle a un cancer du sein, elles vont encore plus se souder. Tania nous raconte les différentes étapes pour lutter contre la maladie : l’opération, la chimiothérapie et ses conséquences… La jeune fille va alors sans trop s’en rendre compte grandir et gagner en autonomie pour aider cette mère au caractère optimiste mais que la maladie veut terrasser… Pour passer cet épisode douloureux, Tania se lance des défis insensés au premier abord : se raser la tête, courir et remporter des courses…

Vous avez peut-être constaté que depuis quelques mois je publie des billets sur des romans jeunesse. L’envie d’en relire est revenue cette année scolaire, peut-être grâce à mon changement de collège, peut-être aussi car j’ai l’impression d’avoir plus de temps et d’envie pour ce genre de lecture (j’en vois passer pas mal sur mon fil Instagram)… Ce roman-là, je l’avais repéré à sa sortie, sans pour autant pouvoir le lire. Lors de ma dernière commande pour le CDI, je l’ai ajouté au dernier moment, et lu presque dans la foulée. J’ai adoré retrouver la plume d’Anne Percin (avec Comment (bien) rater ses vacances, un roman qui m’avait marqué), pleine d’humour et de détails cocasses. J’ai facilement réussi à imaginer les scènes, et même si je n’ai personne dans mon entourage proche qui est touché par le crabe, j’ai trouvé le récit très réaliste, ne cachant pas les détails gênants, comme la perte des cheveux ou la reconstruction mammaire provisoire. L’auteure parvient même parfois à faire sourire avec certaines scènes, comme lorsque la mère perd sa prothèse à la piscine… Malgré le thème qui peut apparaître lourd et pesant, j’ai passé un bon moment de lecture : j’ai aimé suivre Tania et sa mère, voir leur couple se souder encore plus face à la maladie et affronter ensemble la peur de l’avenir, qu’il soit proche ou lointain. D’ailleurs, la fin ouverte m’a tout à fait convenu.

Ma mère, le crabe et moi est un roman que je conseillerai aux plus grands collégiens, en leur donnant les grandes lignes de l’histoire (certains se sont demandés ce que faisait un crabe dans un titre de roman, pensant au fameux crustacé…;) )

A partir de 14 ans selon Ricochet, 12 ans selon l’éditeur..

On en parle (beaucoup) sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, D’une berge à l’autre, Blogonoisettes, Les lectures de Liyah, Lirado, Le blog de la souris jaune

Publicités

2 réflexions sur “Ma mère, le crabe et moi [roman]

  1. Laeti 30 mai 2017 / 15:35

    Moi aussi j’ai envie de lire ce roman depuis un moment! Même si j’ai replongé dans les romans jeunesse depuis un an, je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir la plume d’Anne Percin!

    J'aime

    • caro 31 mai 2017 / 21:33

      Je n’ai pas lu beaucoup de romans d’elle, mais j’aime beaucoup sa plume pleine d’humour !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s