Le travailleur de la nuit

 LE TRAVAILLEUR DE LA NUIT, par Matz (scénario) et Léonard Chemineau (dessin) (Rue de Sèvres, 2017)
travailleur nuitRécit de la vie d’Alexandre Marius Jacob, né dans un milieu modeste à Marseille à la fin du XIXe siècle. Bercé par les récits de Jules Verne, il s’engage à 11 ans comme mousse à bord d’un bateau et voyage pendant quelques années sur les mers du monde, avant de revenir sur terre pour déserter, puis de vivre une vie de bandit, dépouillant de manière non-violente, avec sa bande, des rentiers, hommes d’église, et autres personnages qui profitent de la société… Après avoir étendu son activité sur toute la France, il a été capturé et envoyé au bagne. Son procès en 1905, fil rouge du début de cet album, permet de retracer la vie de cet homme aux croyances anarchistes, peu en phase avec la société de la première moitié du XXe siècle, et au destin hors du commun jusqu’à sa mort en 1954…

Je n’avais pas repéré cet album à sa sortie, mais cherchant des cadeaux pour les collègues qui partaient en juillet de l’établissement où je travaille, je me suis penchée sur ce titre, et grand bien m’en a fait, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce personnage hors-du-commun, qui aurait inspiré Maurice Leblanc pour son Arsène Lupin.. L’histoire commence au procès, et permet de retracer les jeunes années d’Alexandre Jacob, qui découvre très jeune une humanité crasse, un monde sale, bien loin des récits d’aventure de ses livres, et cela constituera les fondements de sa pensée et de son combat pour l’égalité. L’album raconte aussi sa vie privée, son amour pour Rose rencontrée à une réunion anarchiste, et son amour pour sa mère qui ne le lâchera jamais malgré ses vingt années de bagne en Guyane, où il vit des sévices et des maltraitances inimaginables, et où son appétit pour la lecture lui permet de survivre et de se former au droit en lisant entre autres le code civil… Cette vie exceptionnelle (normalement on ne revenait pas du bagne) ne s’est pas arrêtée là, il a ensuite « exercé » comme cambrioleur d’abord sur la Côte d’Azur, puis à Paris et dans toute la France avec une équipe. On suit alors ses pensées, pleines d’espoir, anarchiste qui croit en un monde meilleur, le partage de la richesse. S’attaque aux rentiers, à l’église,… mais pas aux commerçants, aux travailleurs, aux écrivains… On suit aussi son parcours plus qu’éprouvant au bagne et sa vie ensuite plus calme de retour en France… C’est vraiment très bien raconté, on ne s’ennuie pas une seconde.
Le dessin est un poil particulier au départ, avec un trait gras, mais des couleurs magnifiques, et au final cela donne des cases très belles (avec des explosions qui ont un bien joli rendu, mais aussi des cases pleines d’un sang rouge vif). L’ambiance est très particulière, dans le sens positif du terme. Les portraits sont très beaux, parfois aux traits assez enfantins, simples, parfois très détaillés. A noter enfin une recherche toute particulière dans le découpage, avec des cases qui débordent du gaufrier, un enchaînement dynamique et très original qui fait de cet album une petite merveille graphique. C’est vraiment très beau à observer ! Enfin, la bibliographie à la fin du roman graphique permet d’en savoir plus sur ce personnage singulier et attachant, et j’ai aussi apprécié les explications du scénariste qui raconte les raisons de certains dialogues et certains faits…
C’est pour moi encore une très bonne découverte grâce à des blogs de la BD du mercredi !

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 15 ans.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : d’une berge à l’autre, un amour de BDComixtrip, Bar à BD, les lectures de Mylène, le blog de Yv, Bouquinbourg,

Premières planches à voir sur Izneo, mais aussi sur le site de l’éditeur

Publicités

2 réflexions sur “Le travailleur de la nuit

  1. Mo' 22 juillet 2017 / 11:03

    Très bel album oui. Le récit assez riche est pourtant d’une fluidité incroyable. Cette bd fera partie de celles qui m’auront le plus marquées cette année je pense

    Aimé par 1 personne

    • caro 24 juillet 2017 / 15:09

      Effectivement, cela se lit très bien. J’ai beaucoup aimé !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s