BD fait de société

Un bruit étrange et beau

UN BRUIT ETRANGE ET BEAU, par Zep (Rue de Sèvres, 2016)

William est devenu Don Marcus il y a 25 ans quand il est entré dans l’ordre des Chartreux. Il a fait vœu de silence et de vivre hors de ce monde dans lequel il ne se sentait pas bien. Sa famille ne le comprenait pas, mais fut bien obligée d’accepter cette mise à l’écart volontaire du monde. Ses souvenirs de sa vie d’avant se sont effacés avec les années, et sa nouvelle vie de prières et de travail lui convient bien. Mais lorsqu’un jour, le Père supérieur lui annonce qu’il doit aller à Paris pour un héritage familial, Marcus refuse. Ne pouvant faire autrement malgré sa demande, Marcus/William quitte provisoirement le monastère pour monter à la capitale. Il y découvre un monde bruyant, qui vit à toute allure. C’est dans le train qu’il rencontre Méry, jeune femme pleine de vie et de bonne humeur qui s’avère être en fin de vie… Commence alors un dialogue sur la vie, la mort, la foi… Arrivé chez le notaire avec ses cousins, il découvre sa part d’héritage et reste quelques jours avec sa famille, mais surtout avec Méry.

Cet album a fait le tour des blogs il y a quelques temps à sa sortie. Un nouveau Zep ne passe jamais inaperçu. Mais là, je dois dire que j’ai été surprise : le trait de l’auteur suisse n’est pas reconnaissable, la façon qu’il a de changer son dessin est vraiment impressionnante. Le trait est très fin, des portraits sont très détaillés, de façon chirurgicale qu’on croirait presque à des photos modifiées avec des filtres… On plonge directement dans ce récit aux accents parfois contemplatifs. Ce récit de plus de 80 planches se lit aisément, on est vraiment dans une ambiance agréable, avec en plus des couleurs pâles (la bichromie à chaque planche est une super idée pour l’ambiance) et des cases aux contours très flous. Les petites touches d’humour sont bien amenées, elles allègent le récit qui est plus profond que les albums habituels de Zep. Bref, j’ai aimé lire cet album au calme, je l’ai trouvé reposant. Je crois juste que j’aurais aimé une fin différente entre William et Méry…

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Samba BD, Un amour de livres, Le blog de Yv, Doucettement, Bar à BD, Les coups de coeur de GéraldineChroniques de l’invisible, La ronde des post-it

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à , cette semaine chez Stéphie.

29 réflexions au sujet de “Un bruit étrange et beau”

      1. Trop facile. Je n’arrive pas à comprendre comment on peut retourner sciemment à une vie aussi drastique après avoir retrouvé un peu de lien social et avoir apprécié avec autant de lucidité les petits bonheurs de la vie.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s