BD adaptation, BD hors de nos frontières, BD polar

La loterie

LA LOTERIE, par Miles Hyman (Casterman, 2016), d’après Shirley Jackson.

loterieDans une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, se déroule chaque année à la fin du mois de juin un événement spécial qui réunit tous les membres de la communauté en un même lieu : une loterie est organisée, de façon bien particulière, avec un tirage en deux fois… Mais ce qui est à gagner n’est pas ce que l’on croit… Il y a plus à perdre qu’à gagner avec cette loterie qui semble exister depuis longtemps et que certains habitants veulent remettre en question…

J’ai emprunté cet album après l’avoir vu passer lors d’un mercredi consacré à la BD. Je ne savais pas trop de quoi il retournait, mais j’ai le souvenir que le blogueur (ou la blogueuse ?) l’avait bien apprécié. A vrai dire, cet album est déroutant, à plus d’un titre. Cela commence avec le dessin, très léché, très propre, ressemblant même parfois à des photos mises en dessin des Etats-Unis ruraux des années 1930-1940. Cela est encore plus flagrant sur les portraits, où on a l’impression d’être face à de vieilles photos de famille. Les couleurs sont elles aussi très soignées. On a là un album d’une grande qualité graphique, qui porte une histoire au cœur bien sombre. Il y a bien peu de dialogues, mais on comprend bien qu’il se passe quelque chose d’étrange, limite malsain. Ce n’est qu’à la fin de l’histoire qu’on saisit toute la violence dont fait preuve cette micro-société rurale, en perpétuant un rite sans âge, et surtout un rite d’un autre temps. J’ai beaucoup aimé lire cet album d’une seule traite, cela permet d’être plongé complètement dans l’histoire, et de se prendre en pleine face cette fin qui est juste totalement folle… J’ai aussi grandement apprécié le dossier documentaire en fin d’album qui explique le contexte d’écriture de cette nouvelle de la grand-mère du dessinateur, ce que cela a engendré pour le New-York Times dans lequel a été publié initialement cette nouvelle, et quelles ont été les réactions des lecteurs. C’est réellement très instructif, et cela éclaire cette lecture coup-de-poing, qui restera certainement dans la mémoire de tous ses lecteurs…

Non mentionné sur l@BD, je dirais à partir de 14-15 ans.

On en parle sur les blogs : La ronde des post-it, Tamaculture, Sur mes brizées, Books and rap, Accroc des livres, A propos de livres

Premières planches à voir sur le site de l’éditeur.

Le site de l’auteur, américain vivant à Paris.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Stéphie qui regroupe les billets de tous les participants.

27 réflexions au sujet de “La loterie”

    1. C’était un peu le but de cet article, de ne pas dévoiler toute l’intrigue… Et pour voir des dessins, je mets, à chaque fois que c’est possible, un lien pour voir quelques planches. C’est en fin d’article !

      J'aime

  1. Il m’avait déjà tenté suite à la chronique de Lasardine ! Très intriguée je suis !! Les illustrations me font penser aux tableaux de l’époque d’Edward Hopper ou Grand Wood (American gothic)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s