BD adaptation, BD fait de société

L’été en pente douce

L’ETE EN PENTE DOUCE, par Pierre Pelot (scénario) et Jean-Christophe Chauzy (dessin) (Fluide Glacial, 2017)

été pente douce.jpg

Quelque part dans une petite commune perdue dans la campagne, Fane hérite de façon inattendue de la maison familiale. Il n’avait pas gardé de lien avec sa mère, et a même appris ses obsèques par hasard dans le journal. Il se rend à la sépulture accompagné de sa nouvelle conquête, Lilas, jeune fille plantureuse et naïve, qu’il a sauvé des coups de son mac… Le voici donc dans la maison de son enfance, cohabitant avec son frère aîné Mo qui est devenu simplet suite à un accident de jeunesse. Les querelles avec les voisins ne cessent pas avec le changement d’habitants : le garage Voke à proximité, cherche toujours à racheter le terrain de Fane, qui refuse obstinément…

Voici un album acheté cet été, mais lu seulement maintenant, alors que pourtant l’été est terminé… Je n’avais pas entendu parler du roman original de 1980 ni de l’adaptation en film en 1987. Tout cela pour dire que j’ai lu cet album sans a priori, sans attente non plus. J’ai aimé cette lecture, mais sans plus, ce n’est pas un coup de cœur. Le trait de Chauzy est agréable, même si pas assez abouti à mon goût. Les personnages, écorchés, sont pourtant bien dessinés, avec des cadrages et des plans variés, mais je n’ai pas adhéré totalement. Plus que le dessin, j’ai eu du mal surtout avec le récit qui est assez lent, mais ce qui m’a le moins plu, ce sont les répétitions des dialogues sur certains passages, l’impression de manque de vocabulaire de Fane qui montre surtout son intellect limité et son obstination jusqu’au-boutiste (même lorsque Lilas lui parle d’autre chose, il continue de répéter la même phrase, restant complètement braqué). Mo, le frère handicapé, est un personnage un peu plus intéressant, même si on sent bien, là encore, qu’il n’a pas toutes ses facultés : l’arrivée de Fane et Lilas l’ouvre au monde, lui qui ne vivait qu’avec sa mère. Les voisins qui tiennent le garage sont détestables, surtout la femme, qui est la méchanceté incarnée. Lilas est la personne la plus normale d’entre tous, même si son côté candide peut parfois faire sourire ! On est presque gênés par ses remarques (celle sur la dyphtérie qu’elle pensait être un prénom est particulièrement bien trouvée !), mais elle apporte aussi un côté rafraîchissant à cette histoire à l’ambiance parfois lourde, surtout la fin, inattendue. Ses tenues sont très courtes, on sent que le dessinateur s’est fait plaisir à dessiner ses formes. On ressent la chaleur et la moiteur de l’été, grâce aux couleurs et aux dessins. Il y a donc quand même des aspects réussis dans cette histoire mais globalement, j’ai un avis mitigé sur cet album que je ne regrette pourtant pas d’avoir lu : au contraire, je serai maintenant curieuse de voir le film, pour pouvoir comparer les deux supports…

A partir de 15 ans certainement…, 16 ans selon l’éditeur.

On en parle sur les blogs : Samba BD, Mon blog passion bédé, Les lectures de Mylène

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine au milieu des livres chez Moka qui regroupe les billets de tous les participants !

23 réflexions au sujet de “L’été en pente douce”

    1. C’est le romancier qui a scénarisé, l’esprit général de l’histoire a donc été respecté normalement. Pour le film, je ne l’ai pas vu (et il n’est pas dans ma médiathèque….)

      J'aime

  1. Pas vu le film non plus mais j’aime beaucoup ce que fait Chauzy et son trait « pas assez abouti » comme tu dis. Du coup je me laisserai bien tenter. J’espère que ma médiathèque va l’acheter.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s